Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Quatre nouveaux cas Covid-19 détectés au Moghreb de Fès

La rencontre MAS-ASS vers un second report




Leader de la D2 en mars dernier, le Maghreb Association Sportive de Fès (MAS) ne l’est plus aujourd’hui. La faute, tout d’abord, aux deux points qui lui ont été retranchés par la commission centrale d’appel de la FRMF après avoir cassé le jugement de la commission centrale de discipline, déclarant le Maghreb de Fès vainqueur face au Chabab Rif Al Hoceïma sur tapis vert. Puis à cause de la pandémie qui sévit dans le pays et dans la région de Fès-Meknès notamment, où 749 cas actifs y étaient recensés (lundi à 17h), dont quatre nouveaux cas positifs au coronavirus ont été enregistrés au Maghreb de Fès, selon un communiqué de la direction du club.  
Ces cas, trois joueurs et un membre du staff médical, s’ajoutent aux six autres signalés il y a quelques jours dont fait partie le technicien marocain Mounir Jaaouani. Si la direction du MAS s’est montrée rassurante sur l’état de santé des uns et des autres, on se doute bien que le plus que probable second report de la rencontre, programmée ce soir, et qui devait opposer le 3ème du championnat à l'Association sportive de Salé pour le compte de la 23e journée, est de nature à agacer à la fois les supporters et les joueurs, sans doute impatients d’en découdre.
Mais en ces temps où le nouveau coronavirus dicte sa loi, le peuple jaune et noir n’a d’autre choix que de prendre son mal en patience. La santé des membres du club passe avant toute autre considération. Avec au moins neuf joueurs sur le flanc, le MAS est désormais dans l’obligation d’attendre que l’ensemble de son effectif soit apte pour penser à l’AS Salé. Normalement, cela devrait être le cas après une quinzaine de jours.  En attendant, le MAS accumulera du retard sur le calendrier de reprise dantesque concocté par les instances du football marocain. En conséquence, le club devra faire face à un rythme de rencontres effréné car il va bien falloir rattraper le retard accumulé. Ce qui suscite une crainte auprès des supporters du MAS pour qui la crise du coronavirus ne pouvait pas tomber à pire moment, alors que leur club adoré est aux portes de la première division.  

C.C
Mercredi 29 Juillet 2020

Lu 599 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif