Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Note du HCP : 44% des entreprises ont récupéré la totalité de leurs employés




Une proportion de 44% des entreprises a récupéré la totalité de ses employés depuis la levée du confinement imposé par la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), selon le Haut-commissariat au plan (HCP).
"Si 81% des entreprises ayant réduit leurs effectifs estiment avoir récupéré tout ou partie de leurs effectifs, seuls 44% ont déclaré avoir pu en réintégrer la totalité depuis la levée du confinement. Cette proportion est quasiment la même par catégorie d'entreprises", fait savoir le HCP dans une note sur la reprise des activités des entreprises suite à la levée du confinement imposé par la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).
Par branche d'activité, cette proportion atteint 64% dans les industries chimiques et parachimiques, 56% dans les industries du textile et 41% dans les industries métalliques et mécaniques, alors qu'un tiers des entreprises de l'hébergement et de la restauration auraient récupéré totalement leurs employés, précise la même source.
En outre, le HCP indique que les effectifs non qualifiés font les frais de la crise sanitaire puisque 56% des entreprises affirment ne pas pouvoir récupérer ce type de profil. Cette proportion est plus marquée dans les secteurs de la construction et de l'industrie avec respectivement 74% et 67%.
La récupération des emplois perdus suite à la crise, selon les entreprises, nécessite la mise en place d'un ensemble d'actions d'accompagnement, ajoute-t-il, notant que 71% des chefs d'entreprise  souhaiteraient la réduction des charges fiscales et 64% la suspension des cotisations sociales et leur prise en charge par l'Etat.
Pour 61% des chefs d'entreprise, le retour au niveau normal de l'emploi se ferait avant la fin de l'année.
Par secteur, 38% des entreprises de la construction ne s'attendent pas à une reprise du niveau normal de l'emploi avant un an. Cette proportion est de 34% pour les entreprises opérant dans l'industrie et de 41% pour le secteur du commerce.
Selon la branche d'activité, 45% des entreprises des industries électriques et électroniques prévoient une durée d'au moins un an pour retrouver la vitesse de croisière normale en termes d'emploi.
Pendant la période du confinement, 49,8% des entreprises organisées ont réduit temporairement leurs effectifs employés et 9,6% d'entre elles l'ont fait de manière définitive.
La répartition par catégorie fait ressortir que la proportion des grandes entreprises (GE) qui ont réduit leurs effectifs est de 53% contre 62% chez les petites et moyennes entreprises (PME) et 58% parmi les très petites entreprises (TPE).
Par secteur d'activité, la proportion des entreprises ayant réduit leurs effectifs s'est élevée à 73% dans la construction, 67% dans l'industrie et 56% dans les services.
Par branche d'activité, 85% des entreprises des industries du textile et du cuir ainsi que 82% de celles des industries électriques et électroniques ont réduit leurs effectifs pendant la crise.
Cette note présente les principaux résultats de la deuxième enquête relative à l'impact de la crise sanitaire sur les entreprises. L'objectif de cette enquête est de constater le niveau de reprise d'activité des entreprises suite à la levée du confinement, d'appréhender les contraintes qui freinent cette reprise et de relever les mesures d'adaptation qu'elles ont entamées pour s'adapter au nouveau contexte post-confinement.
Il s'agit de décrire ainsi, à travers ces résultats, les difficultés des entreprises dans leur quête de reprise d'activité après le coup d'arrêt causé pour une grande partie d'entre elles par le confinement.
Cette enquête, menée via la collecte assistée par tablette et téléphone du 03 au 15 juillet, a été réalisée auprès de 4.400 entreprises organisées représentant l'ensemble des unités opérant dans les secteurs de l'industrie manufacturière, de la construction, de l'énergie, des mines, de la pêche, du commerce et des services marchands non financiers.

​57% des entreprises atteindraient leur niveau normal d'activité avant la fin de 2020

Plus de la moitié des entreprises en cours de reprise atteindraient leur niveau normal d'activité avant la fin de l'année 2020, selon le Haut-commissariat au plan.
"Pour les entreprises qui n'ont pas encore retrouvé le niveau normal de leur activité, 57% d'entre elles estiment l'atteindre au plus dans 6 mois mais 44% pensent que cela prendrait au moins une année", indique le HCP dans une note sur la reprise des activités des entreprises suite à la levée du confinement imposé par la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).
Les entreprises industrielles estiment pour 2/3 d'entre elles pouvoir retrouver leur rythme normal dans un délai ne dépassant pas 6 mois alors qu'au niveau du secteur des services, cette proportion est de 55%, relève la même source.
Pendant le confinement, près de 83,4% de l'ensemble des entreprises organisées ont déclaré avoir arrêté leurs activités. En détail, 52,4% ont réduit partiellement leur activité, 29,6% de manière totale mais temporaire, alors que 1,3% ont déclaré avoir cessé leurs activités de manière définitive.
Par catégorie d'entreprises, le HCP souligne que cette proportion a atteint près de 86% chez les très petites entreprises (TPE), 79% pour les petites et moyennes entreprises (PME) et 57% chez les grandes entreprises (GE).
Et d'ajouter que les trois quarts des entreprises exportatrices ont, quant à elles, arrêté partiellement ou totalement leurs activités pendant le confinement.
Par secteur d'activité, il ressort de cette enquête que les principaux secteurs les plus touchés par cette crise sont l'hébergement et la restauration avec 98% d'entreprises en arrêt, les industries textiles et cuir et les industries métalliques et mécaniques avec 99% et 91%, respectivement, ainsi que le secteur de la construction avec 93%.
Après l'arrêt observé par bon nombre d'entreprises durant le confinement, 84,6% d'entre elles ont repris leur activité. Cela étant, 32,4% estiment avoir retrouvé le rythme normal, un peu plus de la moitié (52,2%) l'ont fait de manière partielle et 15,4% sont toujours en arrêt. 
La reprise d'activité en rythme normal concerne 40% des GE, 35% des PME et 31% des TPE. Les deux tiers des entreprises exportatrices ont repris leurs activités, dont 18,6% normalement.
Par branche, 45% des entreprises dans les industries chimiques et parachimiques ont pu reprendre leur activité normale, 42% dans les industries du textile et du cuir et 47% dans le commerce. Cette proportion est de 18% pour l'hébergement et la restauration.
Cette note présente les principaux résultats de la deuxième enquête relative à l'impact de la crise sanitaire sur les entreprises. L'objectif de cette enquête est de constater le niveau de reprise d'activité des entreprises suite à la levée du confinement, d'appréhender les contraintes qui freinent cette reprise et de relever les mesures d'adaptation qu'elles ont entamées pour s'adapter au nouveau contexte post-confinement. 
Il s'agit de décrire ainsi, à travers ces résultats, les difficultés des entreprises dans leur quête de reprise d'activité après le coup d'arrêt causé pour une grande partie d'entre elles par le confinement.

Jeudi 30 Juillet 2020

Lu 1497 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif