Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le Maroc réitère son soutien aux intérêts stratégiques du Japon

Nasser Bourita : La coordination entre Rabat et Tokyo plus forte que jamais




​Le Maroc réitère son soutien aux intérêts stratégiques du Japon
Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a souligné, samedi à Tokyo, l'importance des relations entre le Maroc et le Japon, affirmant que S.M le Roi Mohammed VI attache une importance particulière à leur développement au service des intérêts des deux pays. 
A l'issue d’un déjeuner de travail avec le ministre japonais des Affaires étrangères, Kono Taro, Nasser Bourita a indiqué que l'approche de S.M le Roi Mohammed VI consiste à faire progresser ces relations dans tous les domaines, rappelant, à cet égard, les liens historiques étroits unissant la famille Royale et la famille impériale du Japon.
Il a également salué, dans une déclaration à la MAP, le caractère particulier des relations entre Tokyo et Rabat qui se manifeste à bien des égards, ajoutant que «la coordination entre les deux pays est plus forte que jamais». 
«Face aux défis et aux manœuvres, les relations maroco-japonaises se sont davantage renforcées», a-t-il noté, ajoutant que les deux pays «œuvrent main dans la main concernant les questions régionales et internationales et préparent dans les semaines à venir des actions concrètes, notamment dans le domaine économique». 
Nasser Bourita a fait savoir que cette rencontre avec son homologue japonais a été l'occasion de passer en revue le développement des relations bilatérales et les prochaines échéances entre les deux pays. 
Concernant la cause nationale, Nasser Bourita a exprimé la satisfaction du Royaume à l’égard de la position japonaise sur la question du Sahara marocain, une position qui a été clairement énoncée par Kono Taro à plus d’une occasion», comme c’était le cas lors du 7ème Sommet de la Conférence internationale de Tokyo sur l’Afrique (TICAD-VII). 
Lors de la séance d’ouverture du 7ème Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la TICAD, le Japon, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Taro Kono, a réaffirmé, devant les chefs d'Etat et de gouvernement africains et des représentants des organisations internationales, notamment le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, sa position officielle de non reconnaissance de la pseudo-RASD. 
«La présence dans la TICAD-VII de toute entité que le Japon ne reconnait pas comme Etat n'affecte en rien la position du pays par rapport au statut de cette entité», a réaffirmé le chef de la diplomatie japonaise.
Nasser Bourita a également exprimé le soutien du Maroc aux intérêts stratégiques du Japon, aux niveaux continental et multilatéral, ajoutant que les deux pays ont convenu d’œuvrer ensemble pour développer des mécanismes de consultation politique et de coopération économique.
A cet égard, Nasser Bourita a relevé que le Maroc représente la deuxième destination des investissements japonais en Afrique et le deuxième pays en termes de nombre d'entreprises japonaises sur le continent, faisant savoir qu’il a été convenu de renforcer cette dimension en s'ouvrant sur d'autres domaines, notamment la coopération tripartite dans le domaine de la sécurité, ainsi que d'autres domaines servant les intérêts du continent africain. 
Le ministre a également souligné que les deux parties se sont engagées à œuvrer pour la promotion d'un dialogue politique franc, transparent et fructueux, rappelant qu'il avait rencontré son homologue japonais quatre fois cette année, ce qui témoigne de la régularité de la communication et du dialogue permanent entre les deux pays. 
Pour sa part, le ministre japonais des Affaires étrangères, Kono Taro, a exprimé sa profonde gratitude pour la représentation de S.M le Roi Mohammed VI aux travaux de la TICAD-VII par Nasser Bourita. 
Kono Taro, qui a offert ce déjeuner en l'honneur du chef de la diplomatie marocaine, a également souligné que les relations entre les peuples japonais et marocain sont marquées par le respect fondé sur les liens historiques et millénaires existant entre la famille impériale japonaise et la famille Royale. 
En ce qui concerne «TICAD-VII», Kono Taro a indiqué que le sommet a attaché une grande importance aux investissements privés japonais en Afrique et a connu un dialogue important entre le secteur privé japonais et son homologue africain. 
Pour ce qui est du partenariat économique entre le Maroc et le Japon, il a mis en exergue le développement des investissements des entreprises japonaises au Maroc, exprimant, à cet égard, son souhait de renforcer le cadre juridique pour soutenir cette dynamique. 
Le ministre japonais des Affaires étrangères a, par ailleurs, exprimé sa volonté d'approfondir la coopération avec le Maroc, notamment la coopération tripartite entre les deux pays et l'Afrique en vue de répondre aux aspirations des peuples africains.

La Déclaration de Yokohama

Les participants à la 7ème Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7) ont souligné leur détermination à poursuivre le partenariat entre l'Afrique et les partenaires de la TICAD afin de renforcer le développement durable et consolider la paix et la stabilité dans le continent.
Dans la «Déclaration de Yokohama» marquant les travaux du Sommet de la TICAD, qui s'est clôturé vendredi, et qui a connu la participation de hauts responsables japonais et africains, dont le Maroc, les participants ont également ont mis en avant le rôle d'un partenariat renforcé dans le développement des technologies et des innovations en Afrique.
«Compte tenu des concepts de développement durable et de sécurité humaine, la mise en œuvre de la TICAD devrait être guidée par les dynamiques et les priorités de développement de l’Afrique», ont-ils insisté, soulignant que la TICAD doit s’aligner sur la vision africaine telle qu’elle est clairement exprimée dans l’Agenda 2063 de l’Union africaine (UA), ainsi que l’engagement pris au niveau mondial pour l’Agenda 2030 pour le Développement durable (ODD).
La déclaration de Yokohama a également salué les efforts déployés par l’UA et ses Etats membres pour renforcer l’intégration économique, à travers notamment l’entrée en vigueur récente de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) qui est susceptible de favoriser un commerce plus inclusif et plus durable, moins tributaire des fluctuations des prix des produits de base.
Le texte a aussi mis en exergue l'importance de la coopération entre le Japon et l'Afrique dans de nombreux secteurs, dont les infrastructures, les investissements du secteur privé, les innovations technologiques, en particulier dans le domaine de l'industrie, en plus de la diminution des impacts des changements climatiques et des risques de catastrophes, ainsi que le développement des ressources humaines.
A cet égard, les participants ont salué les relations entre le Japon et l'Afrique, en ce sens qu'elles permettent aux deux parties un bénéfice mutuel, notamment grâce à l'expérience japonaise en matière de développement en Asie et la dynamique économique récente en Afrique.
Par ailleurs, la Déclaration a réitéré l’importance du développement du secteur privé, de la transformation numérique, et de l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes pour la mise en œuvre des domaines prioritaires de la TICAD 7, saluant, dans ce sens, la participation active des sociétés privées du Japon et de l’Afrique à ce sommet. «La participation soutenue du secteur privé constitue un élément essentiel du processus de la TICAD dans le sens du progrès».

Libé
Lundi 2 Septembre 2019

Lu 1182 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif