Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​L'Italie autorise les entraînements collectifs




​L'Italie autorise les entraînements collectifs
Les clubs de football de Serie A ont reçu le feu vert pour reprendre les entraînements collectifs mais devront attendre le 28 mai pour savoir si le championnat reprendra, a indiqué mardi le ministre italien des Sports Vincenzo Spadafora.
"Le comité scientifique technique a approuvé le protocole de la fédération italienne (FIGC) afin de reprendre les entraînements collectifs. C'est une excellente nouvelle", a déclaré M.Spadafora à la télévision publique, qualifiant la décision d'"étape décisive pour le retour du football en Italie".
Il a ajouté qu'un rendez-vous était prévu le 28 mai entre le président de la fédération Gabriele Gravina et celui de la Ligue Paolo Dal Pino afin de "décider si et quand la Serie A doit reprendre"
"L'important est de reprendre avec la ferme intention de terminer le championnat, ensuite les fédérations décideront des modalités et des formats à adopter", a-t-il dit.
Une mesure controversée de quarantaine proposée par les autorités pour réduire les risques de propagation du Covid-19 est finalement abandonnée, a précisé le ministre.
Elle prévoyait une mise au vert obligatoire de deux semaines à la reprise des entraînements collectifs et une quarantaine collective en cas de test positif au coronavirus parmi l'effectif.
Si un joueur était testé positif, il serait placé en quarantaine et le reste de l'équipe sera isolé et suivi, tout en continuant les entraînements en groupe.
Les effectifs des clubs de Serie A s'entraînent individuellement depuis le 4 mai. Le championnat d'Italie, suspendu depuis le 9 mars, ne pourra pas reprendre avant le 14 juin, selon un décret gouvernemental publié lundi.
Le président du syndicat des joueurs Damiano Tommasi a estimé mardi que les joueurs auraient besoin d'au moins un mois d'entraînement avant de retrouver la compétition.
"Si certains parlent de six semaines, au minimum quatre seront nécessaires pour éviter les blessures. La précaution vient avant tout car en ce moment nous avons besoin de certitudes d'un point de vue médical et sanitaire", a plaidé l'ancien milieu international italien de la Roma.
La pandémie de Covid-19 a tué plus de 32.000 personnes en Italie.

Jeudi 21 Mai 2020

Lu 655 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Novembre 2020 - 17:00 L'Argentine en larmes

Mercredi 25 Novembre 2020 - 17:00 Neymar refait enfin le show en Ligue des champions