Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Hausse de 9,1% des réserves internationales du Maroc au 13 janvier

Le taux interbancaire est resté inchangé à 2,25%, tandis que le volume des échanges est passé de 4 à 4,3 MMDH




Les réserves internationales nettes du Maroc se sont élevées à 251,6 milliards de dirhams (MMDH) au 13 janvier courant, en progression de 9,1% en glissement annuel, a annoncé Bank Al-Maghrib (BAM).
D'une semaine à l'autre, ces réserves sont restées inchangées, précise BAM qui vient de publier une note sur ses indicateurs hebdomadaires de la semaine allant 12 au 18 janvier 2017, rapporte la MAP.
Au cours de cette période, le montant total des interventions de Bank Al-Maghrib ressort à 12,5 MMDH, dont une somme de 8 MMDH injectée sous forme d'avances à 7 jours sur appel d'offres et un montant de 4,5 MMDH, accordé dans le cadre du programme de soutien au financement de la Très petite et moyenne entreprise (TPME), relève la note.
S'agissant du taux interbancaire, il est resté inchangé à 2,25%, tandis que le volume des échanges est passé de 4 à 4,3 MMDH.
Lors de l'appel d'offres du 18 janvier (date de valeur le 19 janvier 2017), Bank Al-Maghrib a injecté un montant de 10 MMDH sous forme d'avances à 7 jours.
Sur le marché boursier, le MASI, indice global composé de toutes les valeurs de type action, s’est déprécié de 3,9%, ramenant ainsi sa performance, depuis le début de l'année à 6,3%, indique BAM, qui explique essentiellement cette évolution par les baisses des indices sectoriels "Banques" (-5%), "Bâtiment et matériaux de construction" (-5,7%), "Télécommunications" (-2,9%) et "Agroalimentaire" (-4,2%).
Concernant les transactions, elles se sont établies à 1,9 MMDH après 3,3 MMDH enregistrées une semaine auparavant, fait savoir BAM, précisant que sur le marché central "actions", le montant des transactions s'est chiffré à 1,8 MMDH contre 3 milliards la semaine dernière.
Par ailleurs, le rythme de croissance de l’agrégat monétaire M3 a décéléré à 5,2%, en glissement annuel, après 5,5% en octobre 2016, fait ressortir la note, ajoutant que cette évolution recouvre principalement une accentuation de la baisse des comptes à terme à 1,7%, après 1,1% en octobre, et une décélération de la progression des détentions des agents économiques en titres d’OPCVM monétaires à 3% après 3,5%, et des dépôts à vue auprès des banques à 7,5%, après 7,6%. S’agissant de la circulation fiduciaire et des placements à vue, leurs taux de progression sont restés quasi inchangés à 5,5% et à 5,7% respectivement, rappelle la même source.
Par contrepartie de M3, le crédit bancaire a progressé de 4% après 3,8% le mois précédent et les réserves internationales nettes se sont renforcées de 13,1% après 14,5%, tandis que les créances nettes sur l’Administration centrale ont vu leur baisse s’accentuer de 3,8 à 6,8%.
Sur le volet des changes, le dirham s'est déprécié, au cours de la semaine du 12 au 18 janvier 2017, de 0,35% par rapport à l’euro et s'est apprécié de 0,53% vis-à-vis au dollar, note BAM.

Lundi 23 Janvier 2017

Lu 748 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.