Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Fermeture des plages de Benslimane, Mohammedia et Berrechid




Après la province de Benslimane, le préfecture voisine de Mohammedia est la deuxième collectivité territoriale de la région de Casablanca-Settat à annoncer la fermeture de ses plages sur fond de crainte d'une plus grande propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).
Sur décision du gouverneur de la préfecture, Hicham M’daghri Alaoui, la nage sera totalement interdite dans les plages de Mohammedia et Ain Harouda, où les autorités administratives locales et les services de sécurité, chacun dans son domaine de compétence, veilleront à l’application de cette mesure, en coordination avec les services provinciaux de l’équipement et des collectivités territoriales.
Les autorités de Mohammedia et de Benslimane craignent, visiblement, une ruée sur leurs plages des résidents de Casablanca, suite à la décision du gouvernement de fermer les plages de la métropole, de Dar Bouazza et Paloma, proche d’Ain Harrouda, en réaction à l’apparition de nouveaux foyers infectieux.
Pour leur part, les autorités locales de la province de Berrechid ont annoncé samedi qu'il a été décidé la fermeture, à compter du dimanche 23 août 2020 à minuit, de toutes les plages du littoral des communes Sidi Rahal Chatai et Soualem Trifia.  Un communiqué de la préfecture de la province de Berrechid précise que cette décision s'inscrit dans le contexte du renforcement des mesures préventives visant à lutter contre la propagation du coronavirus. 
Le gouvernement avait pris, la veille, plusieurs mesures de restriction pour circonscrire la propagation du virus dans les villes de Casablanca, Marrakech et Béni Mellal.
Les régions de Casablanca-Settat et Marrakech-Safi sont les plus touchées par la pandémie, qui enregistre une envolée des cas de contamination depuis deux semaines au Maroc.

​Campagne de sensibilisation à Ouled Teima sur les risques de relâchement des mesures préventives

Une campagne de sensibilisation et de communication a été organisée, samedi à Ouled Teima (province de Taroudant), ayant pour objectif principal la sensibilisation aux risques du relâchement dans le respect des mesures préventives décrétées par les autorités compétentes en vue d'enrayer la propagation du Covid-19.
Cette campagne, lancée par le gouverneur de la province de Taroudant, Lahoucine Amzal, en coordination avec les autorités locales et des acteurs associatifs, a été marquée par la distribution gratuite de masques aux populations ciblées, ainsi que par la diffusion de messages de sensibilisation axés sur le respect des gestes barrières pour lutter contre le virus, notamment le port correct et obligatoire du masque, le respect de la distanciation sociale et des mesures d'hygiène et de prévention.
Cette opération s'inscrit dans le cadre du renforcement par les autorités locales au niveau de la province des opérations de contrôle et de sensibilisation de la population quant à l'impératif de se conformer scrupuleusement aux dispositifs de précaution et aux mesures de sécurité et d'hygiène pour stopper la propagation de la pandémie qui a connu une hausse préoccupante ces derniers jours, a indiqué le chef du service des affaires économiques et de la coordination à la province de Taroudant, Mohamed Aghanda.
Les autorités locales de Taroudant ont exhorté l'ensemble des citoyennes et citoyens à s'impliquer avec patriotisme et responsabilité dans les énormes efforts consentis par les pouvoirs publics et les services sanitaires pour enrayer la propagation de la pandémie.

Lundi 24 Août 2020

Lu 926 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Novembre 2020 - 17:13 Trois cliniques sanctionnées