Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Driss Lachguar : Nous sommes un peuple qui ne peut être gouverné que par ceux qui préservent son intégrité territoriale

IIIème Congrès provincial de Taounate




​Driss Lachguar : Nous sommes un peuple qui ne peut être  gouverné que par ceux qui préservent son intégrité territoriale
Dans le cadre du parachèvement du processus de la restructuration  de l’ensemble des secrétariats provinciaux, le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar,  a présidé samedi la séance d’ouverture du 3ème Congrès provincial de Taounat.
Au cours de son intervention devant les congressistes qui ont répondu présent en masse bravant le froid qui sévit ces derniers jours dans la région, le Premier secrétaire  a tenu à rappeler en premier la symbolique de la Route de l’unité et l’âme du martyr Mehdi Ben Barka. 
Dans le discours du Premier secrétaire prononcé lors de ce Congrès tenu sous le thème « Aucun développement local sans moralisation de la vie politique », l’accent a été mis également sur une comparaison entre les bilans respectifs du gouvernement d’alternance qui avait été mené d’une main de maître par Abderrahmane El Youssoufi  et celui de Benkirane ainsi que sur les mouvements de lutte qu’a connus le Maroc entre les années 1960 et 1990. Lesquels mouvements, a-t-il tenu à préciser, ont constitué les fondements de la transition démocratique et permis au Maroc  de se distinguer des autres pays arabes qui ont connu le Printemps arabe. Dans ce cadre, il  a exprimé la ferme volonté de l’USFP de défendre, corps et âme, l’Etat des institutions fortes qui ont pu faire face  à la vague du Printemps arabe.   
Faisant le lien entre le passé et le présent,  Driss Lachguar a déclaré que «nous sommes un peuple qui ne peut être gouverné que par ceux qui préservent nos frontières et nos présides occupés ». 
Par ailleurs, le Premier secrétaire n’a pas laissé passer cette occasion sans faire part de son inquiétude quant à la situation actuelle du pays géré, depuis presque trois ans, par le gouvernement dirigé par le  PJD. Et de souligner que la session d’automne au titre de l’année législative 2014-2015 qui devrait s’achever hier, a renforcé le principe de dépréciation du rôle législatif défendu par le chef du gouvernement qui n’a de cesse de le consolider comme en attestent ses nombreuses sorties médiatiques contre l’opposition, la Constitution et les lois en vigueur.  
Il est du droit de l’opposition, après la loi de Finances 2015, d’interroger le gouvernement actuel sur les slogans qu’il a lancés à tout bout de champ et sur son programme de réforme, a indiqué le Premier secrétaire du parti. 
A ce propos, il n’a pas manqué de souligner que malgré une conjoncture favorable, une bonne campagne agricole, une chute considérable  des prix du pétrole sur le marché international, entre autres, le peuple marocain n’a pas bénéficié de tous ces facteurs, qui n’ont pas eu d’impact sur le panier des Marocains. 
Concernant les prochaines élections, le Premier secrétaire a déclaré que l’ère de la mainmise des walis et des gouverneurs sur les échéances électorales est révolue, et ce grâce aux luttes menées par les forces progressistes et démocratiques et que  la commission chargée de superviser ces opérations n’est ni constitutionnelle ni légale. 
A l’issue des travaux, le parlementaire Abdelaziz Abboudi a été élu en tant que secrétaire provincial   par les 400 congressistes  représentant 26 sections de l’USFP. 

L.B
Mercredi 11 Février 2015

Lu 380 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés