Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Altius, Fortius, nouvelle devise de Sebta ?

L'Espagne va augmenter la hauteur des clôtures barbelées entourant le préside occupé




L'Espagne, confrontée à une forte pression migratoire, va augmenter la hauteur des doubles clôtures qui séparent le préside occupé de Sebta du reste du Maroc, a annoncé samedi le ministère espagnol de l'Intérieur.
Le ministère a également indiqué que les barbelés au sommet de ces clôtures seraient remplacés par un autre matériel non blessant.
"La hauteur de la clôture sera augmentée de 30%, atteignant les dix mètres, là où se sont produites le plus d'entrées", a annoncé le ministre de l'Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, lors d'une visite audit préside occupé, dans des propos reproduits dans un communiqué de son ministère.
D'autre part, "tous les barbelés (à Sebta) seront remplacés par un élément (...) qui garantira la sécurité sans blesser tout le long de la clôture", a poursuivi le communiqué sans donner plus de détails.
Les travaux de renforcement de cette clôture "commenceront dans à peu près un mois et demi", selon le ministère espagnol.
La clôture a été prise d'assaut à plusieurs reprises ces dernières années par des migrants subsahariens. Certains de ces assauts ont été violents, comme ceux de juillet et août derniers, quand les migrants ont pénétré en ville en lançant de la chaux vive contre les forces de l'ordre, blessant plusieurs d'entre eux.
Il peut arriver aussi que des migrants se coupent les mains, les bras ou les jambes contre les barbelés lors de leur tentative.
Des organisations de défense des droits de l'Homme réclamaient leur retrait.
Le but est d'"avoir une barrière plus sûre, plus moderne et dotée de moyens technologiques plus sophistiqués", a expliqué également le ministre.
Celui-ci a évoqué notamment des systèmes de reconnaissance faciale aux passages frontaliers et l'amélioration des systèmes de vidéosurveillance.
Selon les chiffres du ministère espagnol de l'Intérieur, 726 migrants ont gagné Sebta et Mellilia illégalement entre le 1er janvier et le 13 février par voie de terre.
Pour la même période, 4.889 autres migrants ont accosté sur les côtes espagnoles à bord d'embarcations. Les côtes espagnoles constituent la principale voie d'entrée par mer dans l'UE des migrants irréguliers.

Libé
Lundi 25 Février 2019

Lu 566 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com