Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Wenger : Ce n'est pas facile de dire au revoir




Wenger : Ce n'est pas facile de dire au revoir
Pas si simple... Arsène Wenger, dont le départ d'Arsenal a été annoncé il y a près de trois semaines, a admis que ses adieux après 22 ans de règne étaient éprouvants, jeudi lors de sa dernière conférence de presse d'avant-match à la tête des "Gunners".
"J'ai apprécié certains côtés (de ses adieux), oui. Mais pas tous", a déclaré le technicien français de 68 ans, dont le dernier match, dimanche face à Huddersfield, se profile.
"Ça n'a pas toujours été facile de me détacher doucement de ce que je fais jour après jour, on veut toujours faire le mieux possible et on ne veut pas oublier de remercier les personnes qui l'ont mérité", a raconté Wenger au sujet des dernières semaines écoulées depuis l'annonce le 20 avril de son départ d'Arsenal.
"Il y a des gens ici que j'ai embauchés il y a vingt ans, qui se sont battus pour moi chaque jour alors ce n'est pas facile de dire au-revoir", a reconnu le Français, qui a remporté trois Premier League et sept FA Cups avec les Gunners.
Aurait-il préféré un départ plus discret, annoncé une fois la saison terminée? "Oui, bien sûr", a répondu l'Alsacien.

Samedi 12 Mai 2018

Lu 111 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés