Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Votre morphologie influence votre risque cardiaque




Votre morphologie influence votre risque cardiaque
Selon une récente étude de l’European Heart Journal publiée le 30 juin 2019, la forme de votre corps impacterait négativement votre santé. Concrètement, les femmes dites en forme de “pomme” ont deux fois plus de chance de souffrir de crises cardiaques que les femmes en forme de “poire”. En cause : la répartition de la graisse stockée.

Crise cardiaque : les femmes en forme de “pomme” plus impactées

La morphologie de votre corps n’est pas anodine. Selon certains scientifiques, les femmes ménopausées en forme de pomme ont plus de risques de développer une maladie cardiaque, et ce même si leur IMC (Indice de masse corporelle) est considéré comme normal (entre 18,5 et 25).
Elles localiseraient en effet plus de graisse que les autres autour de la sangle abdominale, ce qui engendrerait différents risques.
Pour arriver à ces résultats, près de 162.000 femmes ménopausées ont été suivies de 1993 à février 2017 ou de ​​1998 à la même date.
Aucune d’elles n’était atteinte de maladies cardiovasculaires en participant à l’enquête. Toutefois, 291 d’entre elles ont été touchées par ces pathologies au cours de l’étude.
Les chercheurs ont découvert que les femmes qui stockaient de la graisse abdominale au niveau du ventre avaient 3 fois plus de chance de développer une maladie cardiovasculaire que les femmes qui stockent de la graisse vers le bas du corps, au niveau des jambes.
“Nos résultats montrent que la répartition de la graisse chez les femmes ménopausées impacte leur santé et influe sur leur risque de développer ou non une maladie cardiovasculaire”, indique le Dr Qi.
Pour compléter ces analyses, 1000 patientes ont réduit leur graisse abdominale de 30% pour voir l’impact sur leur santé. Résultat : 6 d’entre elles ont été épargnées et n’ont pas développé de maladies cardiovasculaires, ce qui aurait correspondu à 111 cas épargnés sur toutes les participantes.
Selon les chercheurs, ces conclusions doivent être prises en compte par la population et représentent des axes de recherche importants pour les futures études à ce sujet.

Comment identifier la graisse
abdominale ?

Lorsque les femmes atteignent la ménopause, elles voient leur corps et leur métabolisme se transformer.
Les dépôts de graisse au niveau de l’abdomen, appelés graisse viscérale ou graisse abdominale, font alors leur apparition. Mais attention : il ne s’agit pas de la graisse sous-cutanée des poignées d’amour, mais de celle qui se trouve sous les muscles de la paroi abdominale. Celle-ci est le résultat de la génétique de chacun mais aussi de certains facteurs environnementaux, tels que le régime alimentaire et l’exercice.
Pour la reconnaître, nul besoin de regarder votre ventre. Seuls la mesure de la pression artérielle et un bilan lipidique permettent d’établir un diagnostic certain.

Samedi 6 Juillet 2019

Lu 656 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif