Vol en hélico à l'Ehpad pour tourner la douloureuse page Covid


Libé
Lundi 12 Septembre 2022

Vol en hélico à l'Ehpad pour tourner la douloureuse page Covid
Pensionnaires et salariés d'une maison de retraite de Cordes-sur-Ciel (Tarn-France), ont embarqué pour un tour inédit en hélicoptère, destiné à marquer la fin de deux "terribles" années de Covid, a constaté un photographe de l'AFP.

"Les deux ans de Covid ont été terribles. On a envie de proposer des choses exceptionnelles aux résidents. On voulait casser les codes. Ce n'est pas parce qu'on entre en Ehpad, qu'on n'a plus de vie!", lance le directeur de cet établissement public d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, Guillaume Marzocchi.

 Les pensionnaires, dont certains en fauteuil roulant ou déambulateur, s'avancent lentement vers l'appareil, accompagnés par des employés de l'Ehpad.
 Après une dizaine de minutes de survol de ce village médiéval et des environs, l'appareil noir et jaune se pose sur la pelouse jaunie du stade municipal, transformée en héliport.

 "On a de la chance d'avoir des occasions comme ça. J'avais déjà pris de grands avions mais c'est la première fois (en hélicoptère). Je n'ai pas eu peur. Du ciel, quand on voit le village... je suis très contente, à refaire", s'enthousiasme Rolande Lepit, 84 ans, après son vol.

 Trente-deux des soixante-seize pensionnaires de la maison de retraite prennent part à l'activité. Entre les rotations, ils attendent à l'ombre d'arbres qui bordent le stade.

 Pour Jacqueline Laronde, 96 ans, enjouée, "c'est une expérience de plus dans notre vie, une bonne aventure". "C'était une belle promenade, je m'en souviendrai", ajoute Lucien Rigal, 88 ans, en roulant les "r".

 "On était en prison", se plaint-il, en référence aux périodes de confinement en chambre et à la suspension des visites de proches, durement vécues par les occupants d'Ehpad.

 Pour le pilote de l'Ecureuil Airbus, c'est également une expérience nouvelle. "C'est génial, ils sont heureux. Hier, j'ai fait un mariage, aujourd'hui l'Ehpad. C'est une première pour moi aussi. Evidemment, on ne leur fait pas le coup de la panne en vol, on pilote très doux", précise Raphaël Bélaygue qui embarque cinq passagers à chaque décollage.
 A l'occasion des 40 ans de l'Ehpad, en 2019, M. Marzocchi avait programmé des baptêmes en montgolfière. Mais l'activité avait dû être annulée à cause de conditions climatiques défavorables.

 "On voulait frapper fort pour redonner de l'énergie, un nouvel élan, créer des souvenirs et provoquer des sourires, montrer qu'on peut faire de belles choses dans les Ehpad, insiste-t-il. On le fait pour nos résidents, mais aussi pour l'équipe. Le Covid les a épuisés. Cela permet de récompenser les efforts fournis par le personnel."


Lu 396 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe










L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        





Flux RSS
p