Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une perf face aux Diables Rouges vivement souhaitée

Mission difficile pour le Onze national sans Mezraoui et peut être bien sans Hakimi


Mohamed Bouarab
Vendredi 25 Novembre 2022

Le Onze national croisera le fer, ce dimanche à partir de 14 heures, avec son homologue belge, pour le compte de la seconde journée de la phase de poules du groupe F du Mondial FIFA Qatar 2022.

Une opposition de grande importance, se présentant comme la deuxième du genre entre les deux sélections qui s’étaient déjà affrontées lors de l’édition américaine en 1994, rencontre soldée sur une victoire par 1 à 0 en faveur des Diables Rouges.

L’EN abordera ce match alors qu’elle reste sur un précieux nul blanc face à la Croatie, un résultat qui lui permet d’envisager la suite des débats dans de bonnes dispositions. La Belgique, tombeuse d’entrée du Canada (1-0), voudra montrer un visage beaucoup plus convaincant, scénario que les partenaires de Naif Aguerd tâcheront par tous les moyens d’avorter.

Pour ce faire, l’équipe du Maroc est appelée à rendre une copie bien meilleure que celle livrée face aux Croates, vice-champions du monde. Devant un Onze belge qui regorge de talents, menés par un certain Kevin De Bruyne, le gars qui trouve sans le moindre problème de la verticalité, les joueurs marocains doivent  étouffer à l’œuf les assauts de l’adversaire. La tâche ne devrait pas s’arrêter là, puisqu’il faudrait aussi produire du jeu et tout passe par « la bataille » du milieu de terrain.

Si l’arrière-garde est sommée de bien veiller au grain, les deux autres compartiments doivent limiter au minimum le déchet dans le jeu et saisir les rares opportunités qu’ils se créeront. Ce ne sera pas une mince affaire, mais pour continuer à entretenir l’espoir d’une qualification au second tour, deux options se présentent pour l’EN : la victoire ou le match nul.

Côté effectif, l’équipe risque de déplorer deux forfaits de taille. Le premier est quasi certain, à savoir celui de Nousseir Mezraoui. En effet, d’après le médecin de l’EN, Abderrazak Hifti, « les examens médicaux n’ont pas permis de déterminer la nature de sa blessure », ajoutant que « d’autres examens seront effectués pour se prononcer sur sa participation contre la Belgique ».

Quant au latéral droit de l’équipe nationale, Achraf Hakimi, ayant senti une gêne musculaire à la fin du match contre la Croatie, il a été épargné lors de la séance d’entraînement de jeudi et devait « subir vendredi d’autres examens pour être fixé sur l’ampleur de la blessure ».

A noter que le Onze national devait effectuer vendredi une séance d’entraînement à huis clos alors que la dernière session est programmée samedi, précédée d’une conférence de presse du sélectionneur Walid Regragui.

Le match Maroc-Belgique sera suivi à partir de 17 heures par l’autre rencontre de ce groupe entre la Croatie et le Canada. Les matches de la troisième journée se joueront simultanément le 1er décembre à partir de 16 heures avec à l’affiche Canada-Maroc et Croatie-Belgique.

Mohamed Bouarab

Yahya Attiatallah : L’EN confiante avant d’ affronter la Belgique
Après le nul précieux (0-0) face à la Croatie, les joueurs de l'équipe marocaine ont fait le plein de confiance en prévision de la deuxième rencontre du groupe F du Mondial-2022 contre la Belgique, a affirmé l’arrière gauche des Lions de l'Atlas Yahya Attiatallah.

Ce résultat positif sera un facteur de motivation pour le Onze national afin de donner le meilleur de lui-même et signer un bon résultat qui fera le bonheur des supporters marocains, a assuré Attiatallah à la presse à l’occasion de la séance d’entraînement de jeudi.

Pour le joueur du Wydad de Casablanca, aligné contre la Croatie, en remplacement de Noussair Mazraoui, blessé, les joueurs jouissent de la confiance du sélectionneur national et n’ont subi aucune pression lors de la première rencontre.
 
Yahya Attiatallah : L’EN confiante avant d’ affronter la Belgique

La blessure contractée par Achraf Hakimi contre la Croatie ne suscite pas d'inquiétude, a affirmé jeudi le médecin de la sélection marocaine Abderrazak Hifti.
Les examens médicaux ont démontré que la blessure de Hakimi n’est pas grave, a affirmé Dr. Hifti à la presse.

Hakimi, touché à la cuisse, devait subir vendredi des examens pour être fixé sur l’ampleur de la blessure et prendre la décision adéquate concernant sa participation au prochain match contre la Belgique, a-t-il précisé.

Concernant Noussair Mazraoui, acculé à quitter la pelouse face à la Croatie, Dr. Hfiti a indiqué que les examens médicaux n’ont pas permis de déterminer la nature de sa blessure, ajoutant que d’autres examens seront effectués pour se prononcer sur sa participation contre la Belgique.

Dans l’ensemble, les joueurs se portent bien et ont tous pris part à l’entraînement jeudi, a-t-il conclu.


Lu 2030 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS