Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une chaotique réunion d' un conseil local anglais sur Zoom devient virale



Entre mauvaises connexions et micros coupés, les visioconférences chaotiques sont monnaie courante pendant la pandémie, mais avec des insultes et des expulsions, une réunion sur Zoom d'une collectivité locale anglaise est devenue virale. Le conseil local de la petite ville de Handforth, qui compte 6.000 habitants dans le nord-ouest de l'Angleterre, s'est réuni le 10 décembre et a tourné au pugilat. Diffusé sur Internet, l'enregistrement de la réunion a déjà été visionné par des millions de personnes, les Britanniques s'entichant surtout d'une personnalité centrale de la réunion: Jackie Weaver, greffière venue "aider" les élus. La cause ? Sa réaction lorsque le président du conseil Brian Tolver s'est présenté lui-même comme "greffier": "Le président s'est simplement déclaré greffier et en a informé tout le monde", a-t-elle alors déclaré. "Il n'y a aucun moyen de l'empêcher de se déclarer greffier. Veuillez dorénavant m'appeler Britney Spears". Mme Weaver ne s'est pas arrêtée en si bon chemin, finissant par expulser ledit président de la réunion Zoom après qu'il a refusé de reconnaître sa légitimité,s'écriant: "Vous n'avez aucune autorité ici, Jackie Weaver". La greffière est rapidement devenue la coqueluche du Twitter britannique, les internautes se lançant dans l'invention de mèmes divers et variés, parfois réunis sous le hashtag #JusticeForJackie. On peut par exemple y voir Jackie Weaver assimilée à "Disaster Girl", cette petite fille à l'air heureuse devant une maison qui brûle, ou bien Gandalf -le magicien du Seigneur des Anneaux célèbre pour sa phrase "Vous ne passerez pas!", remplacée par "Vous n'avez aucune autorité ici, Jackie Weaver". Invitée sur la BBC, Jackie Weaver a déclaré n'avoir reçu que "dessoutiens positifs" depuis que la vidéo était devenue virale. Elle a aussi douché les espoirs des internautes en affirmant que "99,9% desréunions du conseil ne se passent pas comme ça, elles sont souvent moins passionnantes". 

Libé
Jeudi 11 Février 2021

Lu 436 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS