Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un prêt de la BERD de 130 MDH pour la modernisation du réseau hydrique de Guelmim-Oued Noun

Contribuer à l’amélioration de l'approvisionnement en eau potable dans des zones rurales


Libé
Vendredi 8 Décembre 2023

Un prêt de la BERD de 130 MDH pour la modernisation du réseau hydrique de Guelmim-Oued Noun
La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a accordé un prêt de 130 millions de DH (12 millions d’euros) à la région de Guelmim-Oued Noun, en vue de contribuer à l’amélioration de l'approvisionnement en eau potable dans des zones rurales et la modernisation de quatre stations d'épuration existantes.

"Cet investissement déclencheur initiera la participation de la région au programme des villes vertes de la BERD et accélérera la mise en œuvre de l'agenda environnemental du Maroc en aidant à transformer l'une de ses régions clés", indique, mardi, l'institution basée à Londres, dans un communiqué.

La Banque cofinancera des investissements visant à améliorer l'accès à l'eau potable pour les ménages des zones rurales de la province de Guelmim, en modernisant et en étendant les réseaux d'eau potable, réduisant ainsi les pertes d'eau dans le réseau d'approvisionnement, précise la même source, notant que cet investissement contribuera à remédier aux disparités régionales et promouvoir une utilisation plus efficace de l'eau, rapporte la MAP.

Les fonds de la Banque sont complétés par une subvention d'investissement de 900.000 euros du Fonds pour l'environnement mondial (FEM), dans le cadre du programme de transfert de technologies environnementales (ENVITECC).

La subvention du FEM, ainsi que les fonds de la BERD, cofinanceront la modernisation de quatre stations d'épuration dans les villes de Guelmim, Lakhssas, Tan Tan et Mirleft, détaille la Banque.

Ces améliorations permettront d'économiser d'importantes quantités d'eau, puisqu’environ 10 millions de m3 d'eaux usées traitées seront réutilisés chaque année pour l'arrosage des espaces verts et des ceintures vertes de la région. "Cet investissement permettra donc de promouvoir l'économie circulaire en tant que cadre efficace pour la gestion durable de l'eau", soutient la BERD.

Le prêt de la BERD sera soutenu par une garantie de l'Union européenne (UE) par le biais de son programme de garantie du Fonds européen pour le développement durable (FEDD).

Par ailleurs, un volet d'assistance technique, financé par l'UE, aidera la région à identifier des solutions opérationnelles et de maintenance appropriées pour les services ruraux d'approvisionnement en eau, ainsi qu'un modèle de gestion adéquat pour l'utilisation de l'eau recyclée, afin de garantir la durabilité des investissements, ajoute la même source.

"Je suis vraiment ravie d'accueillir Guelmim-Oued Noun dans le programme des villes vertes de la BERD", a réagi la directrice générale de la BERD pour les infrastructures durables, Nandita Parshad, citée dans le communiqué.

Pour sa part, la présidente de la région de Guelmim-Oued Noun, Mbarka Bouaida, a fait part de son "extrême satisfaction" quant à ce partenariat.

Guelmim Oued Noun sera la première région du Maroc à bénéficier d'un prêt en monnaie locale de la part d'une institution financière internationale, a-t-elle précisé, estimant que l'adhésion au programme des villes vertes de la BERD est "une étape cruciale" pour faire avancer l'engagement de la région vers un avenir durable et respectueux du climat, conformément aux aspirations de son plan de développement régional.

De son côté, Mathieu Bousquet, directeur par intérim du soutien thématique, de la coordination des politiques et des instruments financiers à la Commission européenne, a relevé que ce projet est un nouvel exemple de la coopération "fructueuse" avec la BERD et le Fonds pour l'environnement mondial pour "accélérer la transition vers des économies vertes et à faible émission de carbone dans les pays voisins de l'UE".

Un plan d'action pour une ville verte sera également élaboré avec le soutien du FEM, afin d'aider la province à identifier et à hiérarchiser ses défis environnementaux les plus pressants, en plus de soutenir l'élaboration et la mise en œuvre d'un plan définissant les investissements et les mesures à prendre.

Le Maroc est un membre fondateur de la BERD et est devenu bénéficiaire des ressources de la Banque en 2012. À ce jour, la BERD a investi 4,3 milliards d'euros dans le pays à travers 96 projets.


Lu 482 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p