Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Trois choses à savoir sur les rêves





Entouré de mystère, le royaume de l’inconscient nocturne est le fruit de nombreux fantasmes. Mais quelques réalités scientifiques s’imposent. Nous passons entre une heure et demie et deux heures, en moyenne, à rêver chaque nuit. Même si certaines personnes se rappellent de leurs rêves plus souvent que d’autres, cet aspect "magique" de notre inconscient, peuplé fréquemment de symboles d’angoisse, présente plusieurs zones d’ombre pour les scientifiques. Voici trois informations intéressantes à ce sujet :

Rêves et maladies neurologiques

Lors du dernier congrès de l’Association canadienne des neurosciences, les chercheurs ont présenté des travaux concernant le lien entre les troubles du sommeil paradoxal et l’apparition de troubles neurologiques comme la maladie de Parkinson. "Notre recherche suggère que les troubles du sommeil peuvent être un signe d'alerte précoce de maladies qui peuvent n'apparaître que quelque quinze ans plus tard dans la vie", expliquent les auteurs de ces travaux.
"Le diagnostic des troubles du sommeil paradoxal pourrait nous permettre de proposer des mesures préventives pour les maintenir en bonne santé, avant qu'ils ne développent des troubles neurologiques plus graves." D’autres scientifiques, qui étudient la schizophrénie, estiment que ces malades souffrent d’un trouble du sommeil paradoxal, et que les hallucinations qu’ils peuvent ressentir seraient le fruit d’une sorte de rêve éveillé.

Rêves et excitation sexuelle

Les psychologues savent aujourd’hui que les hommes et les femmes peuvent passer par des phases d’excitation pendant le sommeil, même si leurs rêves n’ont rien de sexuel, pouvant aller jusqu’à l’orgasme. Mauvaise nouvelle : il est rare de s’en apercevoir. Le flux sanguin se concentre sur les organes génitaux, provoquant ainsi une érection chez les hommes et des sécrétions vaginales chez la femme. Mais ce phénomène est difficile à étudier chez les femmes car leurs orgasmes laissent peu de traces et ne peuvent pas être identifiés aussi facilement que ceux des hommes.

Rêves et tabagisme

Vous avez arrêté de fumer depuis quelques semaines, voire des mois ? Préparez-vous à rêver intensément de cigarette. De nombreuses personnes qui éliminent le tabac de leur quotidien rêvent qu’elles sont en train de fumer. N’ayez pas peur, c’est tout à fait normal : la frustration inconsciente s’exprime, ainsi que la sensation de manque. Ces rêves sont un indicateur que vous êtes sur la bonne voie, et ils vont disparaître progressivement.

Mardi 6 Juin 2017

Lu 397 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs