Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Signature d'un mémorandum d'entente entre la Chambre des représentants et l'Assemblée nationale ivoirienne

Habib El Malki : La diplomatie parlementaire se tourne vers l'Afrique eu égard à son rôle de plus en plus agissant




La Chambre des représentants et l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire ont signé, mercredi à Rabat, un mémorandum d'entente pour développer et institutionnaliser la coopération parlementaire bilatérale et favoriser une coordination accrue entre les deux institutions législatives.
Selon le mémorandum signé par le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, et le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Amadou Soumahoro, les deux parties s'engagent à contribuer, dans la limite de leurs compétences, au renforcement des liens politiques, économiques, culturels et scientifiques entre le Maroc et la Côte d'Ivoire.
Les deux institutions œuvreront de concert pour l'échange de visites parlementaires et la tenue de rencontres bilatérales destinées à faciliter les interactions dans les domaines définis de commun accord.
Il s'agit, entre autres, de consolider les relations entre le groupe d'amitié Maroc-Côte d'Ivoire à la Chambre des représentants et celui au sein de l'institution législative ivoirienne avec un accent particulier sur les contacts et l'échange de visites entre parlementaires.
A cette occasion, Habib El Malki a souligné que le mémorandum ouvre une nouvelle ère pour la coopération parlementaire entre les deux pays, tout en insistant à cet égard sur le rôle de premier plan joué par les deux groupes d'amitié parlementaire.
Il a, à cet égard, affirmé que les futures initiatives conjointes devront donner une nouvelle impulsion aux relations maroco-ivoiriennes et hisser la coopération dans le domaine parlementaire à un palier supérieur.
La visite du président de l'Assemblée nationale ivoirienne montre que la diplomatie parlementaire marocaine se tourne vers l'Afrique eu égard à son rôle de plus en plus agissant, à son potentiel humain, sa richesse et son positionnement géopolitique", a-t-il ajouté, relevant que l'intérêt pour le continent africain revêt une dimension stratégique.
Qualifiant d'excellentes et de modèle les relations historiques entre le Maroc et la Côte d'Ivoire, le président de la Chambre des représentants a affirmé qu'il s'agit-là d'une référence pour la politique africaine du Royaume.
Amadou Soumahoro s'est félicité, de son côté, de la qualité des relations entre Rabat et Yamoussoukro qu'il a qualifiées de "solides, profondes et historiques". Ces relations couvrent, a-t-il dit, des domaines aussi variés que l'enseignement, la santé, l'économie, le commerce, le tourisme et l'habitat.
La signature d'un mémorandum d'entente dans le domaine parlementaire, a-t-il conclu, vient ainsi refléter l'excellence et la profondeur des relations politiques et économiques entre les deux pays.
A signaler, par ailleurs, que le président de l'Assemblée nationale ivoirienne s’est entretenu le même jour à Rabat avec le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.
Il a, en l’occasion, exprimé la reconnaissance de son pays pour le soutien constant qu'apporte le Maroc à ses différents programmes de développement et salué la dynamique de la coopération entre les acteurs économiques privés marocains et ivoiriens. Laquelle coopération a été couronnée par une multitude de projets importants ayant consacré la position du Maroc parmi les principaux investisseurs étrangers en Côte d'Ivoire.
Lors de cette rencontre, à laquelle a assisté l'ambassadeur de la République de Côté d'Ivoire à Rabat, les deux parties ont évoqué l'excellence des relations d'amitié et de coopération bilatérales, consolidées par les liens de fraternité entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président Alassane Ouattara, rappelant que les visites Royales à ce pays ouest-africain ont été couronnées par la signature de dizaines d'accords de partenariat couvrant les secteurs de l'habitat, des infrastructures, du transport, de la logistique, de la santé, de l’artisanat et de l'économie numérique, outre le lancement de projets de développement et de grands chantiers structurants dans le cadre de la coopération entre les deux pays, à l'instar du projet ambitieux de sauvegarde et de valorisation du Baie de Cocody.  
Les deux parties ont également souligné l'impératif de consolider davantage la coopération bilatérale et d'élargir ses horizons pour couvrir de nouveaux secteurs prometteurs dont les énergies renouvelables, les techniques de protection de l'environnement et l'électrification rurale, dans le cadre de la coopération Sud-Sud.

Vendredi 13 Septembre 2019

Lu 1428 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com