Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Près d’un Américain sur deux souffre de maladies cardiovasculaires




Près d’un Américain sur deux souffre de maladies cardiovasculaires
Près de la moitié des Américains souffrent de maladies cardiovasculaires, une augmentation conséquente par rapport aux années précédentes due principalement à de nouveaux critères de définition de l’hypertension artérielle, a annoncé jeudi l’Association américaine de cardiologie.
Selon une étude de l’American Heart Association (AHA) publiée dans la revue Circulation, quelque 121,5 millions d’adultes étaient touchés en 2016 aux Etats-Unis par “un type de maladie cardiovasculaire”.
Les maladies cardiovasculaires comprennent les maladies coronariennes, les insuffisances cardiaques, les accidents cérébraux et l’hypertension artérielle.
L’Association américaine de cardiologie et le Collège américain de cardiologie ont abaissé à 130/80 mmHg, au lieu de 140/90 mmHg précédemment, le taux à partir duquel est définie l’hypertension artérielle.
Si l’hypertension artérielle n’était pas prise en compte dans les nouvelles statistiques de l’AHA, seuls 9% des adultes américains (24,3 millions en 2016) seraient considérés comme souffrant de maladies cardiovasculaires.
“Etant l’un des facteurs de risque les plus communs et les plus dangereux pour les maladies coronariennes et les accidents cérébraux, cette proportion écrasante d’hypertension artérielle ne peut pas être écartée dans notre lutte contre les maladies cardiovasculaires”, a commenté Ivor Benjamin, président bénévole de l’AHA et directeur du centre cardiovasculaire du Collège de médecine du Wisconsin.
“Des études ont montré qu’éliminer l’hypertension artérielle pourrait avoir chez les femmes un impact plus important sur les morts liées à des maladies cardiovasculaires que n’importe quel autre facteur de risque; même chose chez les hommes à l’exception du tabac”.
Les maladies cardiovasculaires constituent la première cause de mortalité dans le monde. Elles ont été en 2016 à l’origine de 17,6 millions de décès, contre 17,9 millions l’année précédente.
Une tendance à la baisse qui ne se vérifie pas aux Etats-Unis.
“Après des décennies de recul régulier aux Etats-Unis, le nombre de morts liées aux maladies cardiovasculaires augmente (840.678 décès en 2016 contre 836.546 en 2015)”, note l’étude de l’AHA.
L’association rappelle que la grande majorité des maladies cardiovasculaires (80%) peut être évitée en adoptant un mode de vie sain —manger sain, faire de l’exercice, ne pas fumer— et en contrôlant sa pression artérielle et ses taux de diabète et de cholestérol.

Vendredi 8 Février 2019

Lu 401 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com