Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour une relance sur des bases solides : Plaidoyer pour la réhabilitation du sport scolaire


Kamal Mountassir
Jeudi 5 Mars 2009

Pour une relance sur des bases solides : Plaidoyer pour la réhabilitation du sport scolaire
La lettre Royale adressée aux dernières assises du sport avait mis l’accent sur le sport scolaire, un élément incontournable dans le développement de ce secteur. Il est clair que depuis que la politique sportive du pays a délaissé le sport dans les écoles, les collèges, les lycées et universités, on a du mal à dénicher facilement des sportifs pour alimenter les différents clubs, toutes disciplines confondues. C’est dire la place de l’école non seulement dans l’éducation mais également au niveau de la formation d’un champion. En Amérique, grande nation du sport, la majorité des champions viennent des universités.
Au regard du rendement sportif toutes disciplines confondues, il est certain que le sport national vit une véritable crise de résultats. Certes, parfois, on assiste à quelques sursauts de part et d’autre, mais qu’on peut attribuer à des exploits exceptionnels dus à des performances et efforts personnels de quelques athlètes ou certaines équipes. Dans ce sens on peut citer le boxeur Mehdi Ouatine, Iguider en athlétisme ou Jawad Gharib, l’équipe nationale de handball ou encore les champions du handisport qui se sont distingués aux dernières Olympiades. Depuis belle lurette, le sport national a régressé au point que nos représentants ont totalement perdu leur place sur la scène internationale, continentale voire arabe dans différentes disciplines où notre présence était incontestable à plusieurs niveaux : athlétisme,  tennis,  rugby ou  foot pour ne citer que ces disciplines.
Un constat alarmant nécessitant une réflexion profonde et une attention  particulière. Certains incrimineront les politiques sportives qui ont sévi depuis des décennies. Politique d’apparat qui privilégiait l’entretien de quelques athlètes de circonstances et négligeait un travail de base plus rentable à long terme et susceptible d’assurer une relève et une continuité au sport national.
Cependant, ce recul reste en grande partie la conséquence incontournable de la négligence depuis des années du sport scolaire. Les lycées, les collèges et les universités ont toujours constitué un véritable vivier de champions et la principale source d’approvisionnement pour les clubs qui sont les assises de tout essor sportif. Les compétitions sportives scolaires, les championnats inter-établissements ou entre délégations, les championnats scolaires  produisaient ainsi une palette de stars en herbe qu’il suffisait de parfaire au sein des clubs et des équipes nationales. En basket,  handball  volleyball, gymnastique et athlétisme, la majorité des sportifs qui faisaient les beaux jours et des clubs et des sélections, étaient issus de ces manifestations sportives scolaires. Et ce n’est pas la création d’une fédération de sport scolaire ni la masse horaire réservée au sport à l’école ni le budget accordé à la chose sportive scolaire qui pourront redonner au sport scolaire la place qui lui revient. Il ne suffit pas non plus d’élaborer des recommandations lors des assises sportives pour les oublier dans les tiroirs du ministère, mais il faut passer à l’action pour élaborer une véritable politique sportive à l’école.
Aujourd’hui, il y a rupture. Le trait d’union entre l’école et le sport n’est plus de mise. Et du coup, plusieurs disciplines sportives vivent un déficit en ressources humaines. Elles ne sont plus « alimentées» en champions scolaires.
La crise qui sévit  est partiellement liée à cette défaillance. Il est temps, aujourd’hui plus que jamais, de réhabiliter le sport scolaire en lui redonnant la place qu’il occupait sur la scène sportive nationale. Il urge donc de le ressusciter à travers la réactivation des championnats scolaires du primaire à l’universitaire. Sans quoi, notre sport manquera toujours de cette pépinière capable de lui fournir les talents et la gloire.


Lu 615 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 23 Mai 2022 - 12:27 Coupe de la CAF: Deuxième sacre de la RSB

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS