Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Participation de la région de Dakhla-Oued-Eddahab au premier Salon international du dromadaire et des camélidés




Le Maroc, représenté par la région de Dakhla-Oued-Eddahab, a pris part samedi et dimanche à Janvry dans le département de l'Essonne en région Île-de-France, au premier Salon international du dromadaire et des camélidés.
Une délégation composée de représentants de la Chambre d’agriculture et du Conseil régional du tourisme de Dakhla-Oued-Eddahab, région connue par l’élevage camelin, a participé à ce Salon avec des stands proposant aux visiteurs de découvrir de larges pans de la culture et du patrimoine du Sahara marocain.
La participation à ce Salon est aussi l’occasion pour la région de faire sa promotion sur le plan touristique et de prospecter de nouvelles perspectives économiques à travers des partenariats avec plusieurs villes et communes du département de l’Essonne et de la région Ile-de-France.
«Nous sommes venus ici pour faire connaître notre patrimoine culturel et prospecter la possibilité de tenir ce genre de Salon chez nous à Dakhla », a indiqué à la MAP Amar Ahmed Baba, président de la Chambre d’agriculture de la région de Dakhla-Oued-Eddahab, ajoutant que la participation de la Chambre à ce Salon s’explique par l’intérêt porté à l’élevage camelin dans l’ensemble de la région de Dakhla-Oued-Eddahab.
«En plus de faire la promotion de l’ensemble de la région, nous avons profité également de notre présence pour jeter la lumière sur la cause nationale et braquer les projecteurs sur l’essor de développement socio-économique et la stabilité que connaissent les régions du Sud du Maroc », a-t-il dit.
« Parallèlement à notre participation à ce Salon, nous avons tenu, grâce à la coopération et au soutien du consulat du Maroc à Orly, des rencontres et des réunions avec des responsables économiques français notamment la Fédération des Chambres de commerce et d’industrie française, ainsi qu’avec plusieurs maires des villes et communes du département de l’Essone », a ajouté le président de la Chambre d’agriculture.
Pour Mohamed Cherif, membre du Conseil régional du tourisme de Dakhla-Oued-Eddahab, cette participation a été l’occasion pour faire la promotion de la destination Dakhla, « la perle du Sud du Maroc et la porte vers l’Afrique saharienne ».
«Nous sommes venus ici pour faire connaître notre région qui dispose d’une très grande réserve de dromadaires, mais aussi pour faire la promotion de la destination Dakhla connue au niveau international comme destination mondiale du Kit Surf », a-t-il dit, soulignant que la ville de Dakhla a connu ces dernières années un développement considérable en termes d’infrastructures, quelles soient touristiques, routières ou portuaires. La ville dispose également de plusieurs liaisons aériennes qui permettent de la relier au monde entier. «Et ce Salon nous a offert l’opportunité de présenter la région et ses potentialités touristiques, archéologiques, culturelles et en termes de sports de glisse », a-t-il dit.
Il a affirmé, par ailleurs, plancher sur l’organisation prochainement à Aousserd d’un Salon du dromadaire qui pourra accueillir une course internationale, et auquel seront invités tous les pays concernés et tous les pays de la sous-région.
La société civile sahraouie a été également représentée à ce Salon notamment par l’Association Oued Noun (France), qui a participé avec un stand livrant un aperçu de la culture des provinces du Sud. « La participation de l’association à ce Salon vise avant tout à faire connaître le patrimoine culturel du Sahara marocain auprès du public français et des touristes», a affirmé son président Rachid Badahi.
La délégation de la région de Dakhla-Oued Eddahab, a profité de sa présence à l’Ile-de-France pour rencontrer des élus locaux et des responsables français en vue d’examiner la possibilité de sceller des partenariats, a indiqué à la MAP Nada Bakkali Hassani, consul général du Maroc à Orly.
«En plus des échanges et rencontres avec des responsables de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Essonne, nous avons rencontré aussi des maires, notamment le maire de Montereau qui a déjà un accord de partenariat avec la ville de Dakhla et qui souhaite un accord de jumelage avec la ville. La rencontre a été une occasion pour discuter des avancées de ce projet de jumelage et examiner avec la ville de Janvry des possibilités de partenariat avec Dakhla et toute la région de Dakhla Oued Eddahab», a souligné la diplomate marocaine.
Organisée par la Fédération française des camélidés (FFC) en partenariat avec la Fédération française des chameaux de bactriane et des dromadaires (FFCBD), et le soutien de l’Organisation internationale du chameau (ICO, organisme qui compte 96 pays), cette première édition du Salon du dromadaire et des camélidés est unique en Europe.
Elle propose au grand public mais également aux touristes de venir découvrir un rassemblement de camélidés, des animaux qui sont souvent le moteur économique dans bien des contrées. 
Pour cette première édition, les organisateurs ont tenu à associer des pays du Maghreb et du Moyen-Orient qui ont en commun ce patrimoine des camélidés, notamment le Maroc, l’Arabie Saoudite, le Sultanat d’Oman et le Tchad.
Pour le maire de Janvry, Christian Schoettl, également membre de la FFC, l’idée d’organiser ce genre de Salon inédit en France peu paraître « improbable », mais elle émane de sa passion pour les chameaux, une passion née de ses nombreux voyages au Maroc, pays qu’il affectionne.
Il s’est également dit « très honoré » que le Maroc « vienne en force nous soutenir et nous accompagner dans cette manifestation qui peut sembler pour d’aucuns atypique, mais qui est essentielle à mes yeux pour l’amitié entre les peuples».

Libé
Lundi 16 Septembre 2019

Lu 2728 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com