Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Parole du chef : La libéralisation des prix des carburants est irrévocable

En attendant, on n’en finit pas d’étudier moult expériences venues d’ailleurs. Comme quoi...!




“Il n’y aura pas de re-subventionnement des carburants ni de  réforme proche de la fixation des prix ». C’est ce qui ressort de l’entretien accordé mardi dernier par Saad Dine El Otmani au journal L’Economiste. Le chef du gouvernement y a affirmé qu’il n’était pas question de retourner au système de subvention tout en admettant que le processus de décompensation actuel nécessite un nouveau cadrage qui sera inspiré des expériences internationales.  « Nous sommes en train d’étudier les différents scenarii, pour avoir notre propre modèle tout en nous inspirant des schémas des pays développés. L’enjeu est de garder la libéralisation, qui est déjà faite, tout en sauvegardant le pouvoir d’achat. Le mixage entre ces deux objectifs constitue le sujet de fond des discussions actuellement au gouvernement. Mais nous allons y arriver, j’en suis convaincu... », a-t-il indiqué.
Il a précisé, par ailleurs, que rien n’a été décidé au niveau de la décompensation du sucre et du gaz butane. « Mais nous sommes en train de réfléchir à une formule de manière à supprimer les subventions, surtout sur le gaz butane, sans pour autant affecter le pouvoir d’achat des citoyens, de la classe moyenne et des couches vulnérables », a-t-il expliqué.  
Ainsi, Saad Dine El Otmani entretient-il encore le flou sur ce dossier dont il s’occupe personnellement depuis l’annonce de la démission de Daoudi le 6 juin dernier. En fait, le débat sur l’administration des prix des carburants ne date pas d’aujourd’hui. ll perdure depuis la libéralisation du secteur et a atteint son paroxysme lors de la discussion du rapport d’une Commission parlementaire  mise en place en juin 2017 pour faire la lumière sur la réalité des prix affichés par les pétroliers. En fait, beaucoup sont ceux qui ont attendu une réponse tranchée  du chef du gouvernement relative au  plafonnement des prix ou de celui des marges, voire un modèle combinant les deux. Certains se demandent s’il va y avoir une nouvelle formule comprenant   une indexation de la fiscalité (TIC).
Lahcen Daoudi avait déjà proposé au gouvernement de passer par une période transitoire où l’on reviendrait à «la fixation des prix, toutes les quinzaines a priori» comme ce fut le cas avant la libéralisation. Le ministre de l'Energie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah,  avait, pour sa part, affirmé que le gouvernement était prêt de prendre toutes les mesures nécessaires pour baisser les impôts à condition de préserver le budget et de maintenir son équilibre. Pourtant, rien n’a été fait et les propositions en question sont restées tributaires de l’approbation du chef du gouvernement à qui revient la décision finale qu’il tarde encore à prendre.
Reste à noter que nombreux sont les observateurs qui considèrent que la solution est ailleurs. Ils estiment qu’il n’y aura pas de réponse à la question de la fixation des prix tant qu’il n’y aura pas d’instance régulatrice indépendante, capable de contrôler le marché et de sanctionner les opérateurs qui contreviennent à la loi sur les prix et la concurrence. Aujourd’hui, les opérateurs bénéficient d’une sorte de monopole ou plutôt d’un oligopole comme  en attestent les prix appliqués à la pompe.

Hassan Bentaleb
Vendredi 10 Août 2018

Lu 802 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés