Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouverture du 1er Salon de l'industrie de transformation d'olives à Taourirt




Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch a présidé, vendredi à Taourirt, la cérémonie d’ouverture de la 1ère édition du Salon de l’industrie de transformation d’olives. Le salon, qui se poursuivra jusqu’au 17 décembre, est placé sous le thème «L’industrie de transformation, levier d’emploi et pilier de développement». Il est organisé en partenariat entre le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, le Conseil de la région de l’Oriental, la province de Taourirt, le Conseil municipal de Taourirt, la Chambre régionale d’agriculture et l’Association provinciale des producteurs d’olives à Taourirt. Il vise à renforcer la chaîne de valeur agricole de la filière oléicole en tant que vecteur de développement économique et de promotion de l’emploi. Etalé sur une superficie de 2.600 m², le salon connaît la participation de plus de 100 exposants dont près de 80 coopératives et Groupement d’intérêt économique (GIE) d’huile d’olive et olives de table et de produits de terroir,rapporte la MAP. Dans une déclaration à la presse, M. Akhannouch a affirmé que cette première édition du Salon de l’industrie de transformation d’olives est d'ores et déjà une réussite,soulignant dans ce sensles potentialités oléicoles et de transformation dont jouit cette région qui compte de nombreuses unités émergentes dans ce domaine. Ce salon se tient dans un bassin de production d’olives, a-t-il dit, notant que la filière oléicole dansla province de Taourirt couvre une superficie d’environ 12.000 hectares, contre 120.000 hectares dans l’ensemble de la région de l’Oriental, dont seulement 70% ayant atteint la phase de production, estimée à plus de 200.000 tonnes par an. La filière oléicole bénéficie d’un contrat-programme conclu en 2009 entre le gouvernement et l’interprofession oléicole pour la période 2009- 2020. Il fixe les objectifs à atteindre, se rapportant au développement de la production et de la qualité, au développement d'une valorisation forte et pérenne et à l’amélioration des conditions cadres de la filière. Par ailleurs, dans le cadre du contrat-programme pour le développement des industries agroalimentaires entre l'Etat et les professionnels du secteur pour la période 2017- 2021, le gouvernement s’est engagé à accorder de nouvelles aides pour la filière oléicole, notamment pour la construction et l’équipement des unités de valorisation et l’exportation de l’huile d’olive et les conserves d’olives.

Libé
Dimanche 15 Décembre 2019

Lu 1156 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.