Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Oubliez les boissons gazeuses !

Fan de boissons gazeuses ? Les recherches montrent que vous ne mangez pas très sainement !




Vous êtes ce que vous mangez comme le dit le vieux dicton... et ce que vous buvez. Dans une étude menée conjointement par la London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM) et l'Université d'Exeter, dont les résultats ont été publiés dans PLOS Medicine, des chercheurs ont constaté une corrélation directe entre l'achat de boissons gazeuses et l'achat d'aliments hypercaloriques et désastreux pour le régime alimentaire. Et peu importe que les boissons soient pleines de matières grasses ou allégées, les résultats ont montré que les personnes qui consommaient régulièrement des boissons gazeuses et des sodas étaient plus exposées au risque d'obésité et avaient tendance à acheter des aliments moins sains, dont une forte proportion d'énergie provenant d'en-cas sucrés. Près de 9.000 foyers britanniques ont participé à l'étude.

Les données recueillies ont montré que 48% des ménages achetaient des volumes moyens à élevés de boissons sucrées, et 16% des ménages achetaient des volumes élevés de boissons allégées.

Les autres ménages achetaient principalement des jus de fruits, de l'eau ou des boissons alcoolisées telles que la bière ou le vin. Les ménages achetant de grandes quantités de boissons sucrées ou allégées étaient plus susceptibles d'avoir un statut socioéconomique faible, un indice de masse corporelle (IMC) plus élevé et, globalement,faisaient des achats alimentaires moins sains, caractérisés par une forte proportion d'énergie obtenue à partir de collations sucrées – environ 18%.

«Ces ménages (qui achètent beaucoup de boissons gazeuses) pourraient bénéficier de politiques ciblant les en-cas sucrés, afin de réduire l'apport énergétique excédentaire et de contribuer à réduire les inégalités socioéconomiques – par exemple, en étendant aux en cas sucrésla taxe que le Trésor britannique impose à l'industrie des boissons sucrées», a préconisé l'auteur principal de l’étude, le Dr Nicolas Berger.

Libé
Jeudi 17 Septembre 2020

Lu 325 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Octobre 2020 - 20:55 Manger deux kiwis par jour booste votre vitalité