Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Onatel-Burkina réalise un CA de plus de 63,3 millions d’euros

La filiale de Maroc-Telecom a eu le vent en poupe au 1er trimestre




L’Office national burkinabè des télécommunications (Onatel-SA), filiale du Groupe Maroc-Telecom, a réalisé un chiffre d’affaires de 41,54 milliards de F CFA, soit plus de 63,3 millions d’euros, au 31 mars 2018.
Ce résultat a été rendu public par la société, cotée au premier compartiment du marché des actions de la BRVM (Bourse régionale des valeurs mobilières) de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine). Comparativement aux résultats de la même période en 2017, rapporte la MAP, le chiffre d’affaires de l’Onatel, en 2018, est dans une stabilisation expliquée par "le niveau élevé des gratuités accordées aux clients".
Pour ce qui est du résultat des activités ordinaires, il s’établit à 13,25 milliards de F CFA au 31 mars 2018, contre 14,05 milliards de F CFA (1 euro équivaut à 656 F CFA) à la même période de l’année 2017, ce qui équivaut à une baisse de -6%, selon la même source.
"Hors éléments exceptionnels constatés en 2017, à savoir une prime d’assurance, ce résultat des activités ordinaires est en progression de 1%", précise-t-on.
Du côté du résultat net, la société a affiché 9,83 milliards de F CFA au 1er trimestre 2018, relève la société, précisant qu’il y a eu une hausse de 5% par rapport au résultat hors éléments non récurrents en 2017. Le résultat net (hors primes d’assurance de 2017) de la société est de 9,32 de milliards de FCFA. Il ressort que ce niveau de résultat net est imputable à l’effort d’optimisation des coûts. Opérateur global des télécommunications au Burkina Faso, l’Onatel-SA a connu, depuis le 17 avril 2018, une importante modification de la structure de son capital. Pour les actionnaires de référence, cette structure du capital accorde désormais 61% au Groupe Maroc-Telecom et 16% à l’Etat du Burkina.
Par ailleurs, l’Onatel-Burkina se réclame leader du marché burkinabè des télécommunications sur l’ensemble des segments d’activités fixes: mobile et Internet.
Ainsi, le nombre des abonnés de l’Onatel-Burkina s’établit à 7,45 millions de clients actifs au 31 mars 2018 pour un parc commercial de 8,89 millions de clients.
Quant au mobile, il continue à jouer un rôle majeur dans la croissance de son activité, dans la mesure où ce segment affiche un parc d’abonnés de plus de 7,36 millions de clients, en progression de 5% par rapport à la même période en 2017. Pour ce qui est du fixe, le parc actif s’élève à 76.667 clients en fin mars 2018, contre 76.015 en fin mars 2017.
Du côté d’Internet, les parcs (fixe et mobile) enregistrent une forte progression de 35%, en passant à 2.404.188 clients à fin mars 2018, selon le résultat de la société.

Jeudi 7 Juin 2018

Lu 827 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés