Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nette amélioration des échanges commerciaux ente le Maroc et l’Afrique de l’Est

Les importations des biens et services enregistrent une hausse plus importante que celle des exportations, selon l’Office des changes




Les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Afrique de l’Est ont connu une nette évolution au cours des dix dernières années, enregistrant un taux d’accroissement annuel moyen de près de 35%.
Cette progression est le résultat de la hausse enregistrée  tant au niveau des exportations que des importations entre 2006 et 2015, explique l’Office des changes.
Selon les indicateurs mensuels des échanges extérieurs au titre des neuf premiers mois de l’année, les exportations ont ainsi fait un bond de plus de 42,1% au cours de cette période, atteignant 2Mds de DH en 2015 contre 85 millions de dirhams (MDH) en 2006.
Il ressort de l'analyse des données rendues publiques que l’Ethiopie est la première destination des exportations marocaines vers cette région avec 1,8Md de DH. Elle est suivie du Soudan, de la République des Iles Maurice et de la République de Tanzanie.
Les dérivés des phosphates, les produits alimentaires et les produits finis de consommation sont les principaux produits marocains exportés vers les pays de cette région.
A noter que les importations en provenance de celle-ci se sont accrues de plus de 17% durant la même période, à 290MDH au lieu de 70MDH en 2006. Dans cette rubrique, la configuration se présente comme suit : l’Ouganda est le premier fournisseur du Maroc (78MDH), suivi du Soudan, du Kenya, de la République de Tanzanie, de la République des Iles Maurice et de l’Ethiopie.
« Les produits alimentaires (notamment le café), l’or industriel, les graines, spores et fruits à ensemencer sont les principaux produits importés depuis ces pays », souligne l’Office.
Plus généralement, les importations totales du Maroc depuis l’étranger au titre des biens et services ont enregistré une hausse de plus de 24,6Mds de DH à fin septembre 2016, tandis que les exportations se sont établies, durant la même période, à plus 8,3Mds de DH.
Cet écart explique l’accroissement du déficit commercial de 16,3Mds de DH (-73,3Mds de DH contre -57,1Mds de DH à fin septembre 2015), situant ainsi le taux de couverture à 77,5% au lieu de 81% un an auparavant.
«La hausse des importations de biens et services s’explique par l’augmentation des importations de biens (FAB) (+19Mds de DH), notamment de biens d’équipement, de produits finis de consommation et de produits alimentaires, ainsi que par celle des dépenses de services (+5,6Mds de DH) », indique l’Office qui a attribué la progression des exportations à la hausse des recettes de services (+6,1Mds de DH). Notamment les recettes Voyages: +2,9Mds de DH et des exportations de marchandises (+2,2Mds de DH), particulièrement les exportations du secteur automobile (+4,6Mds de DH).
En ce qui concerne les recettes des MRE, elles ont enregistré une hausse de 4,9% ou +2,3Mds de DH: 48,5Mds de DH contre 46,2Mds de DH au titre de la même période de 2015 alors que le flux des IDE s’est inscrit en baisse de 36,2% (-8,4Mds de DH), conséquence de l’accroissement des dépenses de 2,8Mds de DH conjugué à la baisse des recettes de 5,6Mds de DH.
Par ailleurs, il ressort des données dudit Office que les réserves internationales nettes se sont élevées à 251,7Mds de DH contre 224,6Mds de DH à fin 2015. «Les avoirs officiels de réserve se chiffrent à 257,4Mds de DH contre 227,9Mds de DH à fin 2015 et les engagements extérieurs à court terme en monnaie étrangère à 5,7Mds de DH contre 3,3Mds de DH à fin décembre 2015», précise-t-il.
Dans la rubrique «commerce extérieur de bien», il est à souligner que le déficit commercial de biens (CAF-FAB) s’est établi à -133,5Mds de DH contre -116,8Mds de DH à fin septembre 2015, en creusement de 16,7Mds de DH. Le taux de couverture des importations de marchandises par les exportations s’est situé à 55,3% au lieu de 58,2% à fin septembre 2015. Alors que les importations hors biens d’équipement et demi-produits sont demeuré relativement stables et les exportations hors phosphates et dérivés ont progressé de 5,8% ou +7,4Mds de DH.
Au cours des neuf derniers mois, les importations CAF se sont établies à 298,8Mds de DH contre 279, 5Mds de DH un an auparavant, soit une hausse de 6,9% (+19,3Mds de DH). La facture énergétique a enregistré une régression de 22,9% (-11,7Mds de DH), les approvisionnements en produits céréaliers ont atteint 13,6Mds de DH contre 10,7Mds de DH un an auparavant, soit une hausse de 27,1% (+2,9Mds de DH) et les importations de biens d’équipement ont enregistré une hausse de 22,4% ou +15,6Mds de DH par rapport à fin septembre 2015, soit 85,1Mds de DH contre 69,5Mds de DH.
Soulignons qu’en dépit de la baisse des ventes de phosphates et dérivés à fin septembre 2016 de 13,9% ou -4,8Mds de DH, l’Office indique que les exportations se sont établies à 165,3Mds de DH contre 162,7Mds de DH un an auparavant, soit une hausse de 1,6% ou +2,6Mds de DH.
Cette évolution est à attribuer à la progression des exportations du secteur de l’automobile 13,1% ou +4,6Mds de DH (40,1Mds de DH contre 35,4Mds de DH), à la hausse constatée dans le secteur de l’agriculture et agroalimentaire (augmentation de 7,1% ou +2,3Mds de de DH), suite à l’augmentation des exportations des produits de l’industrie alimentaire (+8,8% ou +1,6Md de DH) et celles de la pêche et aquaculture (+19,8% ou +0,6Md de DH), à l’accroissement des ventes dans le textile et cuir de 6,3% ou +1,6Md de DH (26,6Mds de DH contre 25,1Mds de DH à fin septembre 2015), à la hausse de 12,2% ou +0,7Md de DH (6,8Mds de DH au lieu de 6,1Mds de DH) relevée dans l’aéronautique, à l’amélioration des expéditions des secteurs de l’électronique (+6,8%) et de l’industrie pharmaceutique (+5,9%) ainsi qu’à la progression de 5,8% (+7,4Mds de DH) des exportations  hors phosphates et dérivés.

Alain Bouithy
Jeudi 3 Novembre 2016

Lu 1159 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés