Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nasser Bourita réaffirme l’engagement du Maroc à promouvoir les usages pacifiques de l’énergie nucléaire au service du développement de l’Afrique


Libé
Dimanche 19 Février 2023

Nasser Bourita réaffirme l’engagement du Maroc à promouvoir les usages pacifiques de l’énergie nucléaire au service du développement de l’Afrique
Nasser Bourita réaffirme l’engagement du Maroc à promouvoir les usages pacifiques de l’énergie nucléaire au service du développement de l’Afrique

Le Maroc, sous la Haute Vision de S.M le Roi Mohammed VI, est engagé à promouvoir la paix et le développement de l’Afrique à travers la coopération Sud-Sud dans le domaine des usages pacifiques de l’énergie nucléaire, a réaffirmé, samedi à Addis-Abeba, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine, et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, en marge du 36ème  Sommet de l’Union Africaine.

Dans une allocution lue en son nom par le Directeur des Nations Unies et des Organisations Internationales du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Redouane Houssaini, lors de la réunion ministérielle organisée par le Secrétariat exécutif de l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICEN) et la Commission africaine de l’énergie nucléaire (AFCONE), M. Bourita a exprimé le plein appui du Royaume au plan d’action conjoint de l’OTICEN et de l’AFCONE, ainsi que sa disposition à renforcer sa mise en œuvre à travers l’échange d’expérience et de bonnes pratiques avec les Etats africains.

Dans ce cadre, M. Bourita a tenu à féliciter le nouveau Secrétaire exécutif de l’AFCONE, Enobot Agboraw (Cameroun), et l’a assuré du plein soutien du Maroc à son action pour revitaliser la gouvernance de la Commission pour tenir compte des besoins réels du Continent en matière d’usages pacifiques de l’énergie nucléaire, dans le cadre de son partenariat avec l’OTICEN.

Le Maroc, en tant que membre du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, est résolument engagé à accompagner cette nouvelle dynamique de partenariat entre l’AFCONE et l’OTICEN, a affirmé le ministre.

Dans le cadre de son action multiforme pour réaliser les objectifs de l’Agenda 2063, le Royaume, qui dispose d’une expertise et d’une expérience avérées, se place comme un partenaire fiable et crédible de l’AFCONE et de l’OTICEN en matière de formation des experts africains francophones et anglophones dans le domaine des applications civiles et scientifiques du Système international de surveillance du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICEN), notamment dans les aires des alertes aux tsunamis, des accidents nucléaires et radiologiques et de l’aviation civile, qui relèvent du mandat de l’AFCONE.

Sur le plan opérationnel, le ministre a formulé trois propositions d’action concrètes dans le cadre de ce partenariat, à savoir la mise en place de centres d’excellence régionaux, la mobilisation de ressources adéquates et prévisibles pour le renforcement des capacités des Etats africains et la mise à l’échelle des activités de formation dans le cadre d’une coopération triangulaire Maroc – OTICEN/AFCONE – Etats africains.

Cette réunion ministérielle, la première du genre entre l’OTICEN et l’AFCONE, a connu la participation de la Vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères de la Namibie, du ministre des Affaires étrangères du Rwanda, du Commissaire de l’UA aux Affaires Politiques et à la Paix et à la Sécurité, du Secrétaire exécutif de l’OTICEN, et du Secrétaire exécutif de l’AFCONE.

L’ensemble des ministres et des participants à la réunion ont salué l’engagement et l’action concrète du Maroc pour assurer l’universalisation du TICEN en Afrique ainsi que la promotion des usages civils et scientifiques de l’énergie nucléaire, dans le cadre de l’action menée par AFCONE.

L’OTICEN est l’Organisation chargée de mettre en place le régime de vérification du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires, une fois que celui-ci sera entré en vigueur.
Pour sa part, l’AFCONE assure le Secrétariat du Traité de Pelindaba portant création de la Zone exempte d’armes nucléaires en Afrique. Le Maroc est devenu Etat partie de ce Traité après sa ratification en mars 2022.


Lu 892 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 24 Février 2024 - 13:28 En avant toute !

Samedi 24 Février 2024 - 08:47 Femmes et avenir du socialisme

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p