Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mohamed Benabdelkader : Prévention et coordination sont les maîtres-mots pour faire face à la pandémie




La prévention et la coordination sont les maîtres-mots pour faire face à la pandémie de Covid-19, a souligné, mardi, le ministre de la Justice, Mohamed Benabdelkader. Prenant part au dialogue mondial des dirigeants de la justice sur "La justice pour tous en situation d’urgence", organisé en visioconférence par le gouvernement du Canada, en partenariat avec l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l’Open Gouvernement Partnerships (OGP), il a affirmé que la prévention concerne l'usage de tous les moyens organisationnels et numériques possibles, tandis que la coordination porte sur la favorisation de l’engagement de toutes les parties prenantes. Cité par un communiqué du ministère de la Justice, Mohamed Benabdelkader a mis l’accent sur le contexte de mobilisation et de solidarité nationale des secteurs public et privé et des donateurs volontaires, énonçant les différentes mesures prises en coordination avec le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et la Présidence du ministère public pour assurer la continuité du service public de la justice, tout en garantissant la sécurité sanitaire des magistrats, des auxiliaires de justice et des justiciables. Parmi ces mesures, le ministre a cité le dispositif du procès à distance, les protocoles de sécurité aux accès des bâtiments, la grâce Royale, l’établissement d’un guide de gestion administrative des tribunaux et les opérations de dépistage du virus, a indiqué le ministre lors de cette rencontre qui a réuni les ministres de la Justice de plusieurs pays. Toutes ces actions découlent d’une volonté du ministère de la Justice et des autres institutions du système judiciaire de placer la sécurité des magistrats, des auxiliaires de justice et des justiciables en tête de leur priorité, relève-t-il, ajoutant que ces actions sont modulées pour prendre en considération l’évolution de la situation sanitaire. Selon le communiqué, en cette période de crise sanitaire sans précédent, cette question constitue une préoccupation majeure de tous les pays qui sont appelés à prendre des mesures visant à assurer la continuité du service judiciaire. A cet égard, le Royaume du Maroc a mené, dès le début de la pandémie, des actions considérables. Ainsi, sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, la création du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus a été rendue immédiatement effective. Ce fonds est dédié à l’accompagnement financi

Libé
Mercredi 21 Octobre 2020

Lu 131 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 28 Novembre 2020 - 06:03 Rencontre