Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mise en place de programmes facilitant l’accès des réfugiés aux médicaments

Signature d'une convention entre le ministère délégué chargé des MRE et des Affaires de la migration, la Fondation Noufissa Pharma 5, l’AMPF et le HCR




Une convention-cadre de coopération pour la mise en place de programmes conjoints facilitant l’accès des réfugiés aux médicaments, à l’éducation et à l’insertion économique au Maroc a été signée, mardi à Casablanca, par des partenaires publics et privés.
La convention joint les efforts du ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, la Fondation Noufissa Pharma 5, l’Association marocaine de la planification familiale (AMPF) et l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR).
Cette initiative s’inscrit dans la dynamique créée par la Politique nationale d'immigration et d'asile, conformément aux Hautes instructions de S.M le Roi Mohammed VI, en vue de favoriser l'accès des réfugiés et des migrants aux soins de santé et de faciliter leur insertion socioprofessionnelle au Maroc, indique un document conjoint du HCR et de la Fondation Noufissa Pharma 5 distribué à a presse.
En vertu de cette convention, Noufissa Pharma 5 entreprend de faire un don de médicaments au profit des réfugiés et autres personnes vulnérables au Maroc d’une valeur d’un million de dirhams sur trois ans, de même qu'elle facilitera l’accès des réfugiés à l’insertion économique. «A travers cette convention quadripartite, nous nous engageons, à notre humble niveau, à leur faciliter l’accès aux soins par ce don de médicaments et à participer à l’amélioration de leurs conditions de vie, dans la mesure du possible», a indiqué la vice-présidente de la Fondation Noufissa Pharma 5, Myriam Lahlou Filali.
Pour sa part, le représentant du HCR au Maroc, Jean-Paul Cavaliéri, a indiqué que «ce partenariat illustre le soutien du secteur privé marocain à une politique publique clé, la Politique nationale d’immigration et d’asile», relevant que «le Maroc est un pays qui accueille et protège les réfugiés et il est enthousiasmant de voir que cette politique mobilise le soutien des forces vives de la société».
«Ce partenariat public-privé au service des réfugiés est innovant à l’échelle de l’Afrique du Nord et est tout à fait dans l’esprit du Pacte mondial sur les réfugiés, adopté en décembre 2018 à New York et qui ambitionne d’instaurer davantage de solidarité au sein de la communauté internationale pour partager la responsabilité envers les réfugiés, à un moment où le nombre de personnes déplacées de force à travers le monde atteint un record historique», a-t-il dit.

Jeudi 4 Avril 2019

Lu 653 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com