Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Manque de vitamine D et grossesse




Le manque de vitamine D pendant la grossesse pourrait augmenter les risques de troubles de l’attention chez l’enfant, selon une étude menée par l’université de Turku, en Finlande, et par la Columbia University de New York.
D’après leurs découvertes, les femmes ayant moins de vitamine D au début de leur grossesse augmentaient les risques d’avoir un enfant souffrant de troubles de l’attention d’environ 34%. L’étude s’est penchée sur le cas de 1.067 enfants nés entre 1998 et 1999, diagnostiqués du trouble de l’attention en Finlande, et le même nombre de résultats contrôlés. Les données ont été collectées avant les recommandations actuelles en Finlande sur les niveaux de vitamines D recommandés durant la grossesse, de 10 microgrammes par jour.
Cependant, selon le professeur Andre Sourander, le problème est encore global. « Cette étude montre qu’un faible taux de vitamine D durant la grossesse est lié aux troubles de l’attention chez les enfants, et il s’agit d’une des maladies chroniques les plus répandues », explique-t-il.

Samedi 22 Février 2020

Lu 2385 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif