Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les taekwondoïstes marocains adoptent l'entraînement à domicile


Les champions marocains trouvent d’autres alternatives pour se maintenir en grande forme physique



Les taekwondoïstes marocains adoptent l'entraînement à domicile
Al'heure du confinement et de la suspension de la quasi-totalité des activités sportives au Maroc et ailleurs en raison de la pandémie de coronavirus, les sportifs marocains ne dérogent pas à la règle, particulièrement celles et ceux qui ont validé leur ticket de qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo dont la tenue soulève plusieurs interrogations. C'est le cas des taekwondoïstes Oumaima El Bouchti (-49kg), Nada Laâraj (-57) et Achraf Mahboubi (-80kg) qui ont assuré leur qualification aux JO quelques jours avant que l'épidémie de Covid-19 ne soit déclarée comme pandémie par l'Organisation mondiale de la santé, sapant ainsi leurs ambitions de bien se préparer à cette compétition mondiale que le comité d'organisation insiste pour son maintien en cet été. Face à ces nombreuses contraintes, la direction technique relevant de la Fédération Royale marocaine de taekwondo, dirigée par l'entraîneur français David Sicot, a insisté pour que les taekwondoïstes marocains poursuivent leur entraînement individuellement et à domicile. Dans ce sens, M. Sicot a indiqué qu'après avoir annulé tous les stages de concentration que devaient effectuer les champions marocains, à l'intérieur comme à l'extérieur du Maroc, il était naturel de trouver d'autres alternatives pour s'entraîner et se maintenir en grande forme physique et s'adapter ainsi à la situation actuelle imposée par la pandémie, tout en respectant la décision du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports de fermer tous les centres sportifs du Royaume. "Ainsi, depuis lundi dernier, j'ai commencé à adopter des séances d'entraînement individuelles en vidéo sur l'application "WhatsApp" avec les trois taekwondoïstes marocains, une le matin et l'autre le soir", a expliqué le coach national, notant que ces séances sont focalisées plus sur la condition physique que sur l'aspect technique. L'entraîneur a souligné qu'à "l'heure actuelle, nous devons nous concentrer sur la préservation de la santé des citoyens en respectant les mesures de précaution adoptées par le Maroc, en restant à la maison et c'est le meilleur comportement pour limiter la propagation du virus dans le pays". Pour sa part, le président de la Fédération Royale marocaine de taekwondo, Driss Hilali, a indiqué que la dernière séance d'entraînement effectuée par la sélection nationale s'est déroulée lundi dernier avant la fermeture de l'Institut de formation en réponse à une décision des ministères de l'Intérieur et de la Culture, de la Jeunesse et des Sports dans le cadre des mesures de précaution. C'est ainsi que l'entraîneur de l'équipe nationale a décidé d'achever l'entraînement des athlètes marocains à distance et via une technologie adoptée par tous dans de nombreux pays, a ajouté M. Hilali. Le président de l'instance fédérale a rappelé que la Fédération et le Comité national olympique marocain avaient mis en place un programme d'entraînement spécial pour les champions qualifiés aux JO, qui comprend des stages de concentration en France, en Norvège et en Angleterre s'étalant jusqu'au 15 avril, puis un dernier stage préparatoire au Japon. L'entraînement à domicile a été adopté par plusieurs clubs dans le monde dans les différentes disciplines sportives. Ainsi, les sportifs suivent des programmes pré-établis dont le suivi est assuré par les directions techniques qui organisent quotidiennement des réunions à travers les réseaux sociaux.

Lundi 23 Mars 2020

Lu 1286 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 29 Septembre 2020 - 20:32 Nayef Aguerd, adaptation express

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:38 Jaime Pacheco nouvel entraîneur du Zamalek