Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les enfants mangent plus de fruits et légumes s'ils passent plus de temps à table


Les enfants mangent plus de fruits et légumes s'ils passent plus de temps à table
Les enfants mangent davantage de fruits et de légumes lorsqu'ils bénéficient d'une pause déjeuné plus longue.

Bien que la plupart des enfants ne soient probablement pas très enthousiastes à l'idée de se retrouver devant une assiette de produits sains, des chercheurs ont constaté que lorsque les enfants passent plus de temps à table, ils sont plus susceptibles de prendre un bâtonnet de carotte ou une pomme.

 « Dix minutes ou moins de temps assis à la table du déjeuner est assez courant. Et parfois, les périodes de déjeuner sont partagées avec la récréation. Cela signifie que le temps dont disposent réellement les enfants pour prendre leur repas est bien inférieur au temps prévu», a déclaré Melissa Pflugh Prescott, professeur adjoint au département des sciences alimentaires et de la nutrition humaine de l'Université de l'Illinois.

Pour l'étude, l'équipe a comparé la consommation de fruits et de légumes pendant 10 et 20 minutes de temps de repas assis au sein d'un groupe d'enfants à l'école primaire et au collège.

Ils ont ainsi découvert que si les fruits étaient globalement plus consommés que les légumes, la consommation des deux types d'aliments était significativement plus élevée pour les déjeuners assis plus longs.

 «Pendant les périodes de déjeuner plus courtes, les enfants mangeaient beaucoup moins de fruits et de légumes, alors qu'il n'y avait pas de différence significative dans la quantité de boissons ou d'entrées qu'ils consommaient. Il est logique que l'on mange d'abord la partie du repas que l'on attend avec impatience et que, s'il reste assez de temps, on se tourne vers les autres parties. Mais s'il n'y a pas assez de temps, ces éléments souffrent, et ce sont généralement les fruits et les légumes», a expliqué la chercheur.

 «Le temps d'assise dont disposent les enfants est également un moment très précieux pour eux, qui leur permet d'établir des liens avec leurs pairs ; ils peuvent avoir des occasions limitées de le faire tout au long de la journée scolaire», a-t-elle conclu.
Les résultats complets de l'étude ont été publiés dans JAMA Network Open.

Libé
Mardi 3 Août 2021

Lu 448 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:00 La Nouvelle-Zélande se sépare de son sorcier

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS