Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les députés saluent l'initiative Royale de création du Fonds spécial de gestion du coronavirus




Les députés saluent l'initiative Royale de création du Fonds spécial de gestion du coronavirus
Plusieurs membres de la Chambre des représentants ont hautement salué, mercredi à Rabat, l'initiative de SM le Roi Mohammed VI visant la création immédiate d'un Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus, doté de 10 milliards de DH. Lors d'une réunion de la Commission des finances et du développement économique à la même Chambre pour présenter le décret portant création d'un compte spécial dédié au Fonds de gestion du coronavirus, les députés se sont félicités des mesures de prévention prises à titre crescendo ainsi que des efforts des départements ministériels et des établissements publics afin d'endiguer la propagation du virus.
Ils se sont dits fiers de la mobilisation collective des citoyens et des responsables pour faire face aux incidences de cette conjoncture difficile que traversent le Royaume et l'humanité entière, appréciant en particulier l'élan remarquable de générosité affiché après l'annonce de la création du Fonds spécial.
La conjoncture actuelle est un moment où se révèlent et s'expriment au grand jour les valeurs d'entraide et de solidarité qui animent les citoyens au service des intérêts de la nation, ont-ils affirmé, soulignant la nécessité de promouvoir l'action des secteurs vitaux que sont l'éducation, la santé, la sécurité, plus particulièrement la sécurité alimentaire.
Après avoir salué les efforts et les sacrifices du personnel du secteur de la santé, en première ligne dans le combat contre la pandémie, les députés ont noté que la création du Fonds permettra de se tourner vers la mise à niveau du domaine de la santé et de promouvoir des ressources humaines, tout en veillant à l'augmentation du nombre de lits et plus précisément ceux liés aux services de réanimation.
Sur le plan socioéconomique, les parlementaires ont plaidé pour un soutien accru à l'économie nationale, surtout pour les secteurs les plus vulnérables, afin de préserver les emplois et d'atténuer les incidences sociales de la propagation du Covid-19.
Présent au cours de cette réunion, le ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration, Mohamed Benchaaboun, a mis en avant l'esprit de solidarité et les valeurs humaines qui ont été largement exprimés en cette situation exceptionnelle que traverse le pays, rappelant que de telles épreuves impliquent des mesures urgentes, qu'elles soient légales ou procédurales.
A cet effet, il a souligné que la priorité devrait être donnée aux considérations relatives à la santé en mettant à disposition les moyens nécessaires pour la mise à niveau des équipements et des infrastructures indispensables à la lutte contre la pandémie, soulignant que l'initiative Royale de création du Fonds pour la gestion de la pandémie du coronavirus vise les aspects sanitaires, mais aussi l'allégement de l'impact social et économique de l'épidémie.
Dans le même contexte, le ministre a passé en revue les mesures prises par le Comité de veille économique mis en place la semaine dernière et qui compte parmi ses membres les ministres concernés et le secteur bancaire notamment, relevant qu'il va évaluer de façon quotidienne l'évolution de la situation aux plans économique et social.
Le département du chef du gouvernement avait annoncé mardi que l'Exécutif a procédé à la création d'un compte dédié au "Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus (Covid-19)", en exécution des Hautes instructions que SM le Roi Mohammed VI a données au gouvernement concernant la mise en place immédiate du Fonds.

Vendredi 20 Mars 2020

Lu 1081 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif