Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les clubs espagnols persistent à vouloir jouer le vendredi et le lundi


La Ligue espagnole, l'organisme qui regroupe les clubs professionnels, réunie mercredi, s'est déclarée "préoccupée" par la décision de la fédération espagnole (RFEF) de ne jouer le championnat que le samedi et le dimanche.
"Au nom de tous les membres du championnat, j'exprime notre inquiétude face à ce que nous considérons comme une ingérence dans le champ de compétences de la Liga par la RFEF", a déclaré Miguel Angel Gil Marin, directeur général de l'Atlético Madrid et porte-parole des clubs espagnols devant les médias à la suite d'une assemblée extraordinaire.
Les responsables des clubs espagnols craignent que la décision de la RFEF ne compromette les contrats de droits de télévision, qui prévoient de jouer le vendredi et le lundi, déjà signés avec les opérateurs.
Si ces accords sont remis en question, "le fait que les opérateurs de télévision puissent cesser de payer une partie des contrats signés remet également en question la possibilité de respecter nos engagements avec nos joueurs et nos techniciens, d'où notre grande préoccupation", a ajouté Gil Marin.
"Nous sommes inquiets de la situation car les droits de télévision sont extrêmement importants dans la vie quotidienne des clubs et que ces mêmes droits ont fait de notre ligue la plus importante au monde", a également déclaré le président du FC Séville José Castro mercredi.
Vendredi 26 juillet, la juge unique de la Fédération espagnole de football (RFEF) avait décrété qu'il n'y aurait pas de matches de Liga le vendredi et le lundi, contre l'avis de la Ligue espagnole, en attendant la décision des tribunaux ordinaires.
La juge Carmen Pérez González, chargée de superviser les compétitions ayant lieu sous l'égide de la fédération, considère que la RFEF est celle qui a la compétence de fixer les jours des matches, alors que la Ligue a seulement autorité en ce qui concerne "la spécification des horaires" des matches.
Toutefois, cette décision est en suspens et sera tranchée devant le tribunal de Madrid le 7 août. L'audience pourrait décider de suspendre la décision du juge de la concurrence par mesure de précaution.

​Le syndicat des footballeurs dénonce l'engorgement des calendriers

"La santé des joueurs est en danger". La Fifpro, syndicat mondial des footballeurs professionnels, met en garde contre les risques liés à la multiplication des matches et l'engorgement des calendriers, selon une étude transmise à l'AFP.
Le syndicat exhorte notamment les ligues professionnelles à "introduire une période de repos obligatoire de quatre semaines l'été et de deux semaines l'hiver", et à respecter au minimum cinq jours de repos entre chaque rencontre.
Il évoque aussi la possibilité d'instaurer un nombre maximal de matches par an et par joueur pour protéger leur santé, et un temps de récupération après de longs vols internationaux.
"Les recherches scientifiques confirment que la santé des joueurs est en danger à cause de l'engorgement actuel des calendriers", a indiqué Theo van Seggelen, secrétaire général de la Fifpro, dans le communiqué relatif à cette étude intitulée "A la limite: la charge de travail des joueurs dans le football masculin professionnel".
Le rapport, qui compile les statistiques de plus de 500 joueurs sur les douze derniers mois, met en exergue le cas du Sud-Coréen de Tottenham Son Heung-min, qui a disputé 78 matches au total cette saison dont près des trois-quarts sans avoir eu cinq jours de repos, comme le recommande le syndicat.
L'ailier n'a, par ailleurs, eu aucun jour de congé pendant l'hiver, selon la Fifpro.
"Nous devons apprendre à gérer cette charge de travail. (...) Pour continuer à jouer à notre meilleur niveau et améliorer nos performances, nous devons être protégés des calendriers trop chargés", demande le défenseur italien de la Juventus Turin Giorgio Chiellini, cité dans le rapport.

Libé
Vendredi 2 Août 2019

Lu 1041 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Tour d'Europe des stades Place au show

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Ligue Europa: Les favoris assurent

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS