Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Etats-Unis considèrent le Maroc comme destination à risque très élevé

Suite à l’augmentation du nombre des cas de contamination à la Covid-19


Pour voyager au temps de Covid-19, il faut non seulement en avoir les moyens mais aussi être à jour sur les conditions d’entrée qui diffèrent d’un pays à l’autre, semaine après semaine. Dernier exemple en date, les Etats-Unis. D’après le Center for Disease Control and Prevention (CDC), le Maroc fait désormais partie de la liste américaine des pays classés «Niveau 4». Niveau à partir duquel les risques de voyage liés à la Covid-19 sont «très élevés». En chiffres, du point de vue du CDC, le “Level 4” n’est atteint qu’à partir du moment où un pays enregistre plus de 500 cas pour 100 000 habitants au cours des 28 derniers jours. Le Maroc dépasse largement ce seuil. Selon le bilan épidémiologique quotidien dévoilé mardi, le Royaume a recensé 2.249,3 cas par 100.000 habitants. Soit quatre fois plus que le seuil indiqué par le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies outre-Atlantique. Pour les Américains, une telle décision n’est pas sans conséquence.«En raison de la situation actuelle au Maroc, même les voyageurs entièrement vaccinés peuvent être à risque et contracter ou propager des variantes de Covid-19 », précise le CDC sur son site web. En conséquence, il recommande aux citoyens américains d’éviter de traverser l’Atlantique jusqu’au Maroc. Dans le cas où le déplacement est obligatoire, la personne “doit d’abord être complètement vaccinée”, prévient le centre, dans la lignée des autorités sanitaires marocaines qui imposent aux voyageurs en provenance des U.S.A, classés parmi la liste des pays A, un pass vaccinal ou un test PCR de moins de 72h à l’embarquement. Dans l’autre sens, cette décision impose pour toutes les personnes vaccinées (Comirnaty et Pfizer-BioNTech, Moderna et Janssen, AstraZeneca, Sinopharm et Sinovac) en provenance du Maroc, citoyens américains compris, un résultat de test PCR Covid-19 négatif de moins de 72h avant l’embarquement, ou bien un document de rémission de Covid-19 datant des 3 derniers mois. Si vous n’avez pas encore tendu le bras et n'êtes pas encore vacciné, le CDC recommande d’abord un test 3 jours avant le voyage. Ensuite, un test obligatoire avant même de poser le pied hors de l’aéroport. Et enfin, un test 3 à 5 jours après l'arrivée sur le territoire américain. Et comme si cela ne suffisait pas, un auto-confinement de 7 jours après un voyage avec un test négatif ou 10 jours sans test sont également préconisés. 

​Réunion à Rabat sur la recrudescence des cas de falsification au Maroc et à l'étranger de documents sanitaires liés à la Covid-19

Une réunion de haut niveau s’est tenue, mardi au siège du ministère de l’Intérieur à Rabat, suite à la recrudescence des cas de falsification au Maroc et à l’étranger de documents sanitaires liés à la Covid-19, notamment les attestations PCR et les pass-vaccinaux. Ces actes sont passibles de poursuites pénales car ils sont de nature criminelle menaçant la santé et la vie des citoyens et compromettant la campagne nationale de vaccination qui se déroule de manière satisfaisante. A l’issue de la réunion, il a été décidé de limiter l’accès au Maroc uniquement aux personnes détentrices d’un pass-sanitaire pour les pays qui disposent de ce document et pour les autres pays, un pass-vaccinal ou un test PCR négatif de moins de 48h conformément au protocole en vigueur. Il a été également décidé de renforcer les contrôles à l’embarquement et à l’arrivée au Royaume et de poursuivre en justice toute personne détentrice A d’un document sanitaire falsifié ou impliquée dans sa falsification.

C.C
Mercredi 25 Août 2021

Lu 1042 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS