Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Comités olympiques arabes en session sur la lutte contre le dopage

Mise en avant des programmes de coopération




Le coup d'envoi a été donné lundi aux travaux de la session mixte du ministère de la Jeunesse et des Sports et de l'Union des comités olympiques nationaux arabes, consacrée à l'échange d'expériences en matière de lutte contre le dopage.
Le programme de cette session de deux jours comprend des exposés sur les étapes franchises par le projet de lutte contre le dopage au Maroc et sur les produits dopants prohibés dans le sport.
Les participants se pencheront également sur le rôle des cadres sportifs dans l'application des programmes de contrôle anti-dopage et prendront connaissance de certaines réalités et notions liées à ce fléau.
Intervenant à l'ouverture de la rencontre, Nawal El Moutawakil, ministre de la Jeunesse et des Sports, a indiqué que l'usage de produits dopants dans les milieux sportifs est devenu un fléau majeur de notre époque, qui a amené la communauté sportive internationale à l'adoption d'une convention internationale (2005) et d'un code mondial (2003) pour la lutte contre le dopage.
Elle a ajouté que plusieurs pays membres de l'Organisation des Nations Unies ont procédé à l'harmonisation de leur lois nationales avec la législation sportive internationale, notamment en ce concerne la lutte contre le dopage, dans un souci de préserver la santé des sportifs et d'éradiquer les pratiques entravant l'éthique, les valeurs et les nobles fins du sport.
Nawal El Moutawakil a affirmé que son département a oeuvré à l'adoption de la convention internationale anti-dopage et l'élaboration d'un projet de loi en la matière, ajoutant que ces actions s'inscrivent dans la mise en oeuvre du contenu du Message Royal adressé aux participants aux Assises nationales sur les sports (octobre 2008 à Skhirat) qualifiant le dopage de phénomène étranger aux traditions et culture marocaines et appelant les autorités à combattre fermement ce fléau.
De son côté, Othmane Es-Saad, secrétaire général de l'Union des comités olympiques nationaux arabes a salué la tenue de cette cession sur initiative du ministère de la Jeunesse et des Sports, qui tend à faire face à ce fléau qui a touché différentes disciplines sportives aux niveaux arabe et international.
Il a indiqué que ce genre de rencontres vise notamment la coopération en matière de mise en oeuvre des programmes de lutte contre le dopage au Maroc et l'activation du processus d'harmonisation de ces programmes avec la législation internationale en vigueur, relevant que la lutte contre le dopage fait l'objet, désormais, de conventions engageant tous les pays concernés.
La clôture des travaux de cette session, à laquelle prennent part le président de la commission anti-dopage de l'Union des comités olympiques nationaux arabes, Saleh Al-Kembaz et des médecins sportifs marocains et des membres de la Commission nationale de lutte contre le dopage, sera marquée par la présentation, mercredi, du Programme national de lutte contre le dopage au Maroc.

MAP
Mercredi 4 Février 2009

Lu 210 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com