Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Leicester remonte sur le podium de la Premier League

Inquiétude pour André Gomes d'Everton


Leicester remonte sur le podium de la Premier League
Leicester a prouvé qu'il méritait sa place sur le podium avec sa victoire solide à Crystal Palace (2-0), dimanche, lors de la 11e journée de Premier League, marquée par la grave blessure du milieu de terrain d'Everton André Gomes contre Tottenham.
"Le football n'est pas important, c'est sa situation qui est importante", a déclaré l'entraîneur des Spurs Mauricio Pochettino après le match au cours duquel le joueur portugais est sorti sur une civière avec ce qui semblait a minima être une fracture de la cheville et/ou de la jambe.
"André est parti à l'hôpital. Il est avec notre équipe médicale et il vaut mieux attendre des nouvelles", a expliqué le coach d'Everton après le match, mais les images des réactions horrifiées des coéquipiers de Gomes venus voir ce qu'il avait et de l'attaquant Son Heung-min en disaient long.
La télévision anglaise n'a pas montré le ralenti dans son intégralité, si bien qu'il est difficile de savoir si sa jambe a tourné dans sa chute après que le pied s'est planté dans le sol, ou si c'est le choc avec le latéral Serge Aurier qui arrivait en face qui a provoqué la blessure.
Cet incident a changé l'âme d'un match mal engagé pour les Toffees qui avaient offert l'ouverture du score aux Spurs sur une passe en retrait totalement ratée d'Alex Iwobi, récupérée par l'attaquant coréen - positionné dans l'axe pour pallier l'absence de Harry Kane, malade - qui avait lancé Dele Alli pour l'ouverture du score d'une frappe à ras de terre des 16 mètres (0-1, 63).
Les Spurs ont perdu le fil du match après la longue interruption du jeu et Everton s'est révolté égalisant sur un très beau but de la tête du Turc Cenk Tosun, sur un remarquable centre de volée de Lucas Digne (1-1, 90+7).
Un nul qui n'arrange personne, Tottenham restant dans la seconde moitié du classement (11e avec 13 points) alors qu'Everton stagne à une peu enviable 17e place, la dernière avant la zone rouge, avec 11 unités.
Avant cela, Leicester avait rejoint Chelsea (4e) au nombre de points (23), mais grâce à une meilleure défense (8 buts encaissés contre 17) et à leur carton à Southampton la semaine dernière (9-0), ils devancent les Blues à la différence de buts avec +19 contre +8.
Plus important encore, Leicester fait surtout le trou sur Arsenal, 5e à 6 points après avoir laissé filer une victoire contre Wolverhampton (1-1).
Les Foxes reçoivent les Gunners au King Power Stadium samedi prochain. En cas de victoire et de succès simultané de Chelsea à domicile face à Crystal Palace, les Gunners se retrouveraient au minimum à 9 points du 4e et verraient leurs espoirs de disputer la Ligue des champions la saison prochaine très entamés.
"L'équipe joue bien. Mais on ne s'enflamme pas et je ne vais pas piéger les joueurs en leur mettant une quelconque pression", a tempéré Rodgers après le match.
"Ils comprennent que ce que nous essayons de créer ici, c'est quelque chose qui puisse durer", a-t-il ajouté.
La prestation de dimanche contre Crystal Palace - 10e avec 15 points après ce match, alors qu'il était 6e avant cette journée - n'est pas la plus séduisante livrée par les champions d'Angleterre de 2016.
La faute en revient assez largement à leurs hôtes qui, bien qu'à domicile, ont proposé un jeu assez peu ambitieux jusqu'à l'ouverture du score des visiteurs par le défenseur central international turc Çaglar Söyüncü de la tête (57e), sur un corner magnifique du milieu James Maddison, deux joueurs qui réalisent un début de saison remarquable.
S'ils se sont réveillés ensuite, Leicester qui offre depuis plusieurs journées l'un des jeux les plus cohérents et solides du championnat, n'a jamais semblé perdre le contrôle de la partie.
Les Foxes ont même enfoncé le clou par l'inévitable Jamie Vardy, après une action sortie tout droit du tableau noir de Rodgers (2-0, 88e).
Une réalisation qui lui permet de prendre la tête du classement des buteurs en étant le premier à atteindre la barre symbolique des 10 réalisations cette saison.

Mardi 5 Novembre 2019

Lu 946 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Tour d'Europe des stades Place au show

Vendredi 22 Octobre 2021 - 18:00 Ligue Europa: Les favoris assurent

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS