Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le séjour d’Aziz El Amri à Marrakech a tourné court

Bennis appelé à la rescousse




Suite aux mauvais résultats enregistrés depuis son arrivée à la tête du staff technique, les dirigeants du KACM ont remercié, lundi matin, l’entraîneur Aziz El Amri. Une séparation à l’amiable, a-t-on appris de sources bien informées, puisque le coach ne se sent plus en mesure  d’apporter un plus au groupe.
Appelé pour sortir l’équipe de sa léthargie, El Amri fut incapable de relever ce défi, reconnaissant que la mission était impossible du fait que le moral des joueurs est au plus bas.
Le porte-parole du KACM, Berrada Selouane, a fait savoir dans une déclaration rapportée par la MAP, que «deux mois après sa nomination à la tête du KACM, le club a perdu trois matches et n’en a gagné qu’un seul, ce qui ne correspond pas aux aspirations et attentes des supporteurs de l’équipe». Et d’ajouter qu’«Aziz El Amri, en tant qu’entraîneur national doté de grandes compétences techniques et d’une longue expérience, n’a pas pu améliorer le classement de l’équipe marrakchie et surmonter la situation difficile à laquelle elle fait face actuellement».
Dernier au classement général avec 16 points au compteur, le KACM risque la relégation. Toutefois, il est légitime de se demander si le problème du club réside uniquement dans le volet technique.
Après de bons résultats enregistrés au début de l’actuel exercice sous la houlette de Faouzi Jamal, l’équipe a enregistré une série de défaites qui ont énormément affecté le moral de tout le groupe.
Avant la phase retour, les dirigeants ont jugé opportun de se séparer de Faouzi Jamal et de nommer Aziz El Amri à sa place. Mais avec la suite de l’hémorragie, une bonne partie des supporters pointe du doigt la commission chargée de gérer le club, arguant que les petites guéguerres intestines entre les membres des différentes commissions sont à la base des mauvais résultats, tout en les appelant à assumer leurs responsabilités vu que la crise du  KACM perdure depuis pratiquement trois saisons.
Avec une infrastructure de haut niveau et des potentialités non négligeables, le club de la ville ocre mérite un meilleur sort.
Il est à signaler que la séance d’entraînement de lundi a été supervisée par le directeur sportif du club Azzedine Bennis, secondé de Kamal Salhi et Abdelhak Soukrati en tant que préparateur physique.
A propos de la nomination d’Aziz Bennis, Berrada Selouane a indiqué que «désormais, c’est un des fils du club qui remplace Aziz El Amri». Le porte-parole du club marrakchi a exprimé «le vœu que Azzeddine Bennis puisse insuffler une nouvelle dynamique à l’équipe, renforcer l’esprit de combativité des joueurs afin de réaliser des résultats positifs à même d’améliorer le classement du KACM».
A rappeler que le Kawkab de Marrakech est la neuvième équipe à avoir changé d’entraîneur après le WAC, le Raja, l’IRT, l’ASFAR, le DHJ, l’OCK et le MAT.

Khalil Benmouya
Mercredi 20 Février 2019

Lu 351 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com