Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le secrétaire exécutif de l'AFCONE salue la vision clairvoyante de S.M le Roi pour l’Afrique


Libé
Samedi 6 Mai 2023

Le secrétaire exécutif de l'AFCONE salue la vision clairvoyante de S.M le Roi pour l’Afrique

Le secrétaire exécutif de la Commission Africaine pour l’Energie Nucléaire (AFCONE), Enobot Agboraw, a salué, jeudi à Rabat, la vision clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI pour l’Afrique et Son engagement pour le renforcement de la coopération Sud-Sud et la promotion de la coopération intra-africaine.

Dans une déclaration à la presse à l’issue d’entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, M. Agboraw a également exprimé sa gratitude au Souverain pour Son engagement à développer la coopération Sud-Sud ainsi que la situation socio-économique des citoyens africains.

Evoquant sa rencontre avec M. Bourita, M. Agboraw l'a qualifiée de "très fructueuse", soulignant qu’elle a permis de discuter des moyens de développer l'Afrique et de parvenir à des solutions aux problématiques auxquelles le continent est confronté. "Nous avons identifié plusieurs domaines de l'écosystème nucléaire qui peuvent constituer un point de coopération entre l’AFCONE et le Maroc", a-t-il rapporté, indiquant que l'une des principales préoccupations de la commission est de contribuer à la paix et à la sécurité régionales et mondiales en veillant à ce que les Etats africains adhèrent aux obligations de non-prolifération, de désarmement et de sécurité nucléaire contractées en vertu du traité de Pelindaba.

Il a, par ailleurs, rappelé la signature d’un mémorandum d’entente entre l'AFCONE et le Centre marocain de l'énergie, des sciences et des techniques nucléaires (CNESTEN), soulignant la volonté de la Commission de tirer parti des capacités du Maroc quant à l’usage pacifique de l'énergie nucléaire pour stimuler et favoriser un développement industriel et économique durable en Afrique.

Il s’agit de la première fois que l'AFCONE signe un accord de coopération avec un gouvernement africain, a-t-il fait savoir, se félicitant de ce "moment historique" qui constitue une étape importante dans la réalisation de la coopération intra-africaine.

Cet accord s'inscrit dans le cadre de la vision de SM le Roi pour le continent africain, a-t-il poursuivi, exprimant le souhait que d’autres Etats africains suivent l’exemple du Maroc.

Il a par ailleurs salué le soutien marocain apporté à l'AFCONE pour la promotion de la paix, de la sécurité et du développement dans le continent africain, mettant l’accent sur le rôle clé que joue le Royaume dans ce sens sous le leadership clairvoyant de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Lors de cet entretien, M. Bourita a félicité M. Agboraw pour sa nomination en tant que secrétaire exécutif de l'AFCONE par le président de la Commission africaine et lui a exprimé l’appui du Maroc à son mandat et son soutien dans sa mission dans le but de renforcer le rôle de la Commission pour faire progresser la paix et le développement en Afrique.

M. Bourita a souligné l’importance d’une gouvernance efficiente de la commission qui crédibilisera davantage sa démarche, renforcera son rôle proéminent auprès des Etats africains et encouragera l’appropriation par ces Etats des utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire.

Il a rappelé au secrétaire exécutif de l’AFCONE les grandes lignes de la vision du Souverain pour l’Afrique et le développement d’une coopération Sud-Sud, solidaire, agissante et mutuellement bénéfique dans tous les domaines y compris le nucléaire à usage pacifique.

Le ministre a, en outre, exprimé à M. Agboraw la disposition du Maroc à examiner les voies et moyens pour développer une collaboration avec l’AFCONE sur la base une coopération triangulaire MAROC-AIEA-AFCONE en matière de formation.

La Commission Africaine sur l'Energie Nucléaire (AFCONE) a été créée par le Traité de Pelindaba sur la zone exempte d'armes nucléaires en Afrique. Elle a pour mission de veiller au respect par les États parties de leurs obligations en vertu du Traité, ainsi que de promouvoir l'utilisation pacifique de la science et de la technologie nucléaires dans divers domaines, notamment la santé, l'agriculture, l'industrie et l'énergie. Le Maroc a ratifié le Traité de Pelindaba en Avril 2021 et avait participé à la 5ème Conférence des Etats parties à ce Traité tenue à Addis Abeba du 17 au 18 mai 2022.



Lu 453 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p