Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le joli petit chelem du Onze national en Coupe arabe des nations

L’EN hérite de l’Algérie en quart de finale


Mohamed Bouarab
Mercredi 8 Décembre 2021

Le joli petit chelem du Onze national en Coupe arabe des nations
Carton plein du Onze national A’ au terme de la troisième journée de la phase de poules de la Coupe arabe des nations qui se déroule actuellement au Qatar. En donnant la réplique, mardi au stade d’Al Thumama à Doha, à la sélection olympique saoudienne, l’EN a scellé le sort de cette opposition (GP : C) sur la courte marque de 1 à 0.

Déjà assurée de sa qualification au tour des quarts de finale après avoir surclassé sur le score identique de 4 à 0 la Palestine et la Jordanie, l’équipe nationale aspirait à préserver cette dynamique même si la partie était sans enjeu du moment où la pole position du groupe était acquise d’avance.

Le sélectionneur Lhoucine Ammouta a procédé à un turn over de son effectif, ménageant les joueurs qui ont disputé les deux premiers matches de sorte à ce qu’ils disposent d’un repos d’une semaine d’ici le match des quarts de finale.

Face aux Saoudiens, les partenaires d’Aymen Hassouni, retenu meilleur joueur du match, ont eu du mal à développer leur jeu au cours du first half, parvenant à débloquer la situation juste avant de regagner les vestiaires sur penalty converti par le revenant Karim El Berkaoui suite à une faute sur l’attaquant  Mohamed Fouzair.

Une première mi-temps qui n’a pas plu au sélectionneur national qui a revu ses cartes, poussant ses hommes à rendre une meilleure copie. Le score aurait pu être doublé après quelques tentatives de Soufiane Rahimi, qui a donné du fil à retordre à l’arrière-garde adverse, ou encore le joli headding d’Achraf Dari repoussé par la transversale.

L’important, c’était de conserver cette cadence victorieuse et d’arriver au tour suivant avec des joueurs frais pourvus d’un mental d’acier. Deux atouts dont aura besoin le contingent dépêché pour ce rendez-vous face à un sacré morceau, l’équipe algérienne, l’adversaire des quarts samedi prochain au même stade d’Al Thumama. 

La sélection algérienne s’était qualifiée seconde de son groupe (D) à égalité de points avec son homologue égyptienne (7 pts), et ce suite à leur match nul, un partout. C’est le fair-play (nombre de cartons attribués) qui a dû départager les deux équipes, donnant par là même l’avantage aux Pharaons qui ont hérité de la Jordanie, deuxième du groupe C, après avoir eu raison du onze palestinien sur le large score de 5 à 1.

A noter qu’en plus de ces deux matches comptant pour les quarts de finale prévus samedi prochain, l’entame de ce tour est programmée vendredi par les rencontres Tunisie-Sultanat d’Oman et Qatar-Emirats Arabes Unis.

Pour ce qui est des confrontations des demi-finales, elles auront lieu le 15 courant, alors que le match de classement et la finale se joueront le 18 de ce mois.

Mohamed Bouarab
 
Quarts de finale
Vendredi 10 décembre:
Stade de la Cité de l'éducation: Tunisie - Sultanat d'Oman
Stade Al Bayt: Qatar - Emirats arabes unis
Samedi 11 décembre :
Stade d'Al Janoub : Egypte - Jordanie
Stade d'Al Thumama : Maroc - Algérie

Déclarations des sélectionneurs

Houcine Ammouta
Entraîneur de la sélection marocaine

"J'avais très peur que les joueurs se relâchent lors de ce troisième match, notamment après avoir assuré notre qualification aux quarts de finale. Effectivement, nous avons constaté un certain repli en première période, ce qui est tout à fait normal. Nous avons commis plusieurs fautes en première période, avec plusieurs passes ratées, en raison du manque de concentration et du manque d'engagement des joueurs. On a également raté plusieurs occasions nettes de scorer, car les joueurs ne sont pas entrés vite dans le match. L'équipe nationale a réussi à ouvrir le score dans les derniers souffles de la première période, ce qui nous a facilité la tâche lors du second acte que nous avons entamé avec plus de concentration et de détermination. L'Arabie Saoudite est une bonne équipe et n'a rien à envier aux autres sélections présentes lors de ce tournoi. C'est une équipe jeune et ambitieuse qui nous a créé énormément de difficultés. En quart de finale, le niveau sera certainement plus relevé avec la présence de sélections de gros calibre comme l'Egypte et l'Algérie. Nous allons préparer comme il se doit ces matches derbys qui sont d'habitude très disputés".

 Laurent Bonadéi
Entraîneur de l'Arabie Saoudite

"La sélection marocaine est une équipe forte qui dispose de joueurs talentueux. Nous avons essayé d'imposer notre rythme dès le début de la rencontre, mais avons rencontré quelques problèmes en défense.
Nous nous sommes procuré plusieurs occasions de marquer qui n'ont pas été concrétisées. L'expulsion d'Ali Majrashi dans les dix dernières minutes a brouillé nos cartes".


Lu 1422 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS