Le festival des "bébés sumos en pleurs" est de retour


Libé
Dimanche 30 Avril 2023

Le festival des "bébés sumos en pleurs" est de retour
Des dizaines de bébés, le visage déformé par les larmes, se sont affrontés récemment dans un rituel traditionnel japonais appelé "sumo en pleurs" censé apporter la bonne santé aux enfants et qui a fait son retour pour la première fois après quatre ans de pandémie.

Accompagnés par leurs parents, des bambins portant le traditionnel tablier de cérémonie des lutteurs sumo se sont confrontés sur le dohyo du temple Sensoji à Tokyo.
Mais ici, pas question de se bouter hors de l'arène. Le gagnant sera celui qui fondera en larmes le premier.

Pour les y encourager, des employés se baladent autour d'eux, portant des masques de démons "oni", espérant ainsi leur faire peur.

"Nous pouvons connaître l'état de santé d'un bébé en écoutant la façon dont il pleure", confie à l'AFP Hisae Watanabe, mère d'un bébé de huit mois. "Aujourd'hui, elle peut être nerveuse et ne pas beaucoup pleurer, mais je veux entendre ses pleurs sains".
Le "sumo des pleurs" est organisé dans les sanctuaires et les temples à travers tout le Japon, et attire bon nombre de spectateurs.

Shigemi Fuji, président de la Fédération du tourisme d'Asakusa - organisateur de l'événement - admet que certaines personnes pourraient penser qu'il est terrible de faire pleurer exprès des bébés.
"Mais au Japon, nous croyons que les bébés qui pleurent fort grandissent aussi en bonne santé", assure-t-il.

Soixante-quatre bébés au total ont participé au rituel, a fait savoir l'organisateur.
Les règles varient d'une région à l'autre: dans certains endroits, les parents espèrent que leur enfant soit le premier à pleurer, dans d'autres, le premier à pleurer est le perdant. 


Lu 621 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe











L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        





Flux RSS
p