Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Théâtre national Mohammed V et “Massarat” organisent la troisième édition de “Massarat Nissaeia”


Journée mondiale de la femme



Le Théâtre national Mohammed V et “Massarat”  organisent  la troisième édition de “Massarat Nissaeia”
La Journée mondiale de la femme constitue une occasion de rendre un grand hommage aux femmes du monde ayant pour but l’égalité, la paix, la justice et le développement.
Il s’agit de mettre en valeur le parcours des femmes qui ont marqué l’histoire de leurs sociétés dans différents secteurs, en participant au développement et à la gestion des affaires sociales de leurs pays.
A cette occasion, l’Association «Massarat» de la création artistique et culturelle rend, à son tour, un hommage bien mérité à la femme marocaine. Cette dernière qui a contribué à travers ses réalisations professionnelles ainsi que ses performances intellectuelles, sociales et économiques et autres à la dynamique sociale du Maroc.
L’événement artistique «Massarat Nissaeia» met en  valeur le parcours de ces grandes dames qui représentent un modèle pour les jeunes marocains ambitieux et désireux de rejoindre la locomotive de modernisation de notre société pour un Maroc moderne. Dans un contexte international soumis à une dynamique guidée par la volonté des peuples militant pour la liberté et la démocratie.
Le Maroc, désormais, a fait la différence en exploitant ses potentiels socioculturels exceptionnels qui en font un pays prenant l’élan avec détermination vers l’avenir. Et ce grâce aux grands chantiers de démocratisation et le développement initiés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, nous apprend un communiqué de « Massarat ».
A cet effet, une soirée hommage à ces femmes sera organisée le 16 mars au théâtre Mohammed V.
Au total, 8 femmes seront honorées. Ikram Kabbaj (sculpteur); Fatima Harandi (comédienne) ; Khadija Alaoui (presse écrite) ; Samira Fizazi (audiovisuel) ; Latifa Aabida (secteur social) ; Nawal El Moutaouakil (athlète) ; Saloua Belakziz (management), ainsi que feu Assia El Ouadie.

Mama Assia
Femme de l’ombre, avec beaucoup de sagesse  et autant de générosité, mais dans la plus grande discrétion. Elle n’aimait rien moins que les feux de la rampe et les lumières de l’avant-scène. Elle a réussi à changer bien des choses et de nombreux destins. Beaucoup de  jeunes délinquants, ceux-là mêmes qui l’avaient surnommée «Mama Assia», lui doivent d’être extirpés de la marginalité et de mener aujourd’hui une vie digne. Tant d’autres encore tireront bénéfice de son action. Longtemps après sa disparition, son travail fera date et effet. Et longtemps encore, des gens pourront dire : «C’est grâce à Mama Assia».

Nawal El Moutawakil
Elle est née en 1962 à Casablanca. Elle entre dans l'histoire comme la première femme arabe, africaine et musulmane à remporter une médaille d'Or aux Jeux olympiques de Los Angeles. Elle remporte deux nouveaux titres continentaux sur 400 m haies, en 1984 et 1985.
En 1989, elle entame une carrière d'entraîneur après avoir obtenu un diplôme d'éducation physique de l'Université américaine de l'Iowa. Nawal est nommée secrétaire d'État auprès du ministère des Affaires sociales chargée de la jeunesse et des sports, puis ministre marocaine de la Jeunesse et des Sports.
Elle est la première femme arabe et africaine à accéder au poste de vice-président du CIO.

Samira Fizazi
Elle a entamé sa carrière de journaliste au sein de la direction des informations, avant de devenir présentatrice de la météo. Grace à sa vivacité, son dévouement remarquable et ses compétences, elle parvient à présenter la météo d'une façon particulièrement soignée et spontanée.
Elle a bien profité d'une formation perfectionnée au service de l'information sous la direction de l'icône Mustapha Alaoui. C'est grâce à lui que Samira a pu façonner sa personnalité de présentatrice. Elle a inscrit son nom parmi celles et ceux qui croient que la chaîne Al-Oula est une grande école pour les journalistes qui, au fil du temps, ont connu un épanouissement et un succès dans leurs carrières.
Notre présentatrice a réalisé des exploits et fait montre de générosité au profit des associations qui œuvrent pour la cause de l'enfance.
Participeront à cette soirée, l’orchestre Rachid Zerwal, Karima Skalli, Hajar Adnan, la troupe féminine  des fanfares dirigée par Fouad Tadlaoui, ainsi que l’humoriste Saïd Naciri.
De la poésie sera également au menu, avec les poétesses Touria Majdouline , Fatiha Chayb, Fatima Baroudi et Widad Benmoussa.

Najoua Frigeuch
Vendredi 1 Mars 2013

Lu 503 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif