Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Salvador retire sa reconnaissance de la pseudo "RASD"




Le président salvadorien, Nayib Bukele, a affirmé, samedi à San Salvador, que par sa décision de rompre immédiatement toutes ses relations diplomatiques avec le +Polisario+, "une entité virtuelle", le Salvador se met "du côté du reste du monde en respectant la souveraineté du Maroc". "Pour des raisons idéologiques, le Salvador avait reconnu une république virtuelle, inexistante, qui n'a pas de territoire ni de population", a souligné le chef de l'Etat du Salvador lors d'un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.
"Les relations du Salvador avec le Maroc et l'ensemble des pays arabes se sont depuis affaiblies à cause d’une décision qui n'a pas de sens prise pour des raisons purement idéologiques", a poursuivi M. Bukele.
Admettant que la décision de reconnaître la "RASD" a "isolé (son) pays du Maroc et du monde arabe", le président du Salvador a fait part de la volonté de son pays de renforcer les relations de coopération avec le Royaume dans tous les domaines. Le Salvador a annoncé samedi sa décision de retirer sa reconnaissance de la pseudo "RASD", affirmant son soutien à l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc, à sa souveraineté nationale, ainsi qu'à l'Initiative d’autonomie comme seule solution au différend régional sur le Sahara.
Par ailleurs, le Chili a exprimé, vendredi, son appui au Plan d'autonomie proposé par le Royaume du Maroc ainsi que ses efforts sérieux en vue de parvenir à une solution politique réaliste, viable et définitive au différend régional autour du Sahara.
Le Brésil a soutenu également les efforts du Maroc pour parvenir à "une solution réaliste" à la question du Sahara, qui n’a que trop duré, a affirmé, jeudi à Brasilia, le ministre des Relations extérieures du Brésil, Ernesto Araujo, en faisant état de la disposition de son pays à contribuer aux différents efforts pour parvenir à des solutions allant "au-delà de la rhétorique".

Libé
Lundi 17 Juin 2019

Lu 809 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com