Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc prend la présidence du Groupe africain auprès de l’ONU




Le Maroc a officiellement entamé, mardi, la présidence du Groupe africain auprès des Nations unies pour le mois d’octobre 2018.
La cérémonie de passation entre la présidente sortante du mois de septembre, l’ambassadeur de Madagascar auprès de l’ONU, Ariosa Lala Razafitrimo, et le nouveau président du mois, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc, Omar Hilale, s’est déroulée mardi matin, au siège de la Mission d’observation permanente de l’Union africaine (UA) auprès de l’ONU, en présence de l’ambassadrice, observatrice permanente de l’UA auprès de l’ONU, Fatima Kyari Mohammed.
L’ambassadeur Omar Hilale a salué, à cette occasion, la présidence active et engagée d’Ariosa Lala Razafitrimo et a fait part de «toute sa prédisposition à reprendre le flambeau dans un mois qui sera résolument africain».
A cet égard, il a affirmé que le Royaume, comme à son accoutumée et conformément aux Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui accorde une priorité absolue à l’Afrique, «ne ménagera aucun effort pour veiller à ce que la voix du Groupe africain raisonne à l’unisson pour enrichir les délibérations des organes des Nations unies, mettre en exergue la perspective et les priorités du continent africain et contribuer positivement aux discussions et décisions prises par l’organisation mondiale durant ce mois d’octobre».
Durant sa présidence du Groupe africain pour ce mois, le Maroc s’attèlera, de concert avec l’ensemble des membres du Groupe et du secrétariat de la Mission d’observation, pour que les intérêts et les priorités de l’Afrique soient renforcés et consolidés dans le cadre de la mise en œuvre des réformes menées par le secrétaire général, ainsi que de celles touchant les différents organes des Nations unies, particulièrement le Conseil de sécurité.
Omar Hilale a enfin exprimé son objectif d’instaurer la crédibilité du Groupe africain au sein de l’ONU pour porter la voie africaine au centre des grandes échéances programmées durant le mois d’octobre, telles que la tenue des «Séries de dialogues d’Afrique» organisées par le Bureau de la conseillère spéciale du secrétaire général pour l’Afrique, du débat de l’Assemblée générale sur le développement de l’Afrique ou encore le lancement des travaux des grandes commissions de la 73ème session de l’Assemblée générale.

 

Jeudi 4 Octobre 2018

Lu 516 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés