Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc et le Burkina Faso signent un accord de coopération dans les domaines des mines et de la géologie




Le Maroc et le Burkina Faso ont signé, récemment, un accord de coopération dans les domaines des mines et de la géologie, en marge du 5ème Salon international des mines et carrières (SIMC 2018), qui s’est tenu du 17 au 19 avril à Casablanca.
Signé par le ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah, et le ministre burkinabé du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, cet accord fixe le cadre de la coopération entre les deux pays dans les domaines des mines et de la géologie notamment en matière d’échange d’informations, d’expertise, d’expériences et de savoir-faire dans ces domaines.
‘’Le Maroc et le Burkina Faso ont décidé, dans le cadre de la dynamique de l’excellence des relations entre les deux pays,0 de signer cette convention afin de partager leurs expériences respectives dans le domaine minier et se donner les moyens et les outils adéquats pour continuer à coopérer dans ce secteur’’, a déclaré à la MAP H. Kaboré à l’issue de la cérémonie de signature à laquelle ont pris part notamment des ministres africains.
Selon le ministre burkinabé, cet accord est de nature à développer des projets bilatéraux et permettra de prendre des initiatives communes ‘’afin que l’exploitation de nos mines puissent profiter aux populations locales et favoriser le développement de nos pays respectifs”.
Cette convention “n’est que la matérialisation sur papier de choses qu’on faisait déjà en matière de coopération bilatérale”, a-t-il poursuivi, soulignant qu’elle ouvre la voie à la constitution d’un ‘’comité de supervision’’ afin d’atteindre “les résultats que nous avons toujours visés ensemble”.
Par ailleurs, cet évènement a également été une occasion pour A. Rabbah pour s’entretenir avec ses homologues du Mali, du Bénin et du Sénégal participant au Salon.
Cette série de rencontres bilatérales a permis de discuter des moyens de développer et de renforcer la coopération dans le domaine des mines entre le Maroc et
ces pays.
“Nous sommes venus pour découvrir et s’informer sur l’organisation du Salon, tirer profit de l’expérience marocaine et entrer en contact avec les grandes sociétés minières du royaume”, a souligné le ministre de l’Eau et des mines du Bénin dans une déclaration à la MAP.
Au cours de cette édition, initiée par la revue marocaine Energie/mines & carrières sous le thème “Défis du développement des mines et Afrique”, des «Trophées africains de l’industrie minière» ont été décernés aux meilleures compagnies dans chaque catégorie (qualité, environnement, exportation, développement, RSE et innovation).

Vendredi 20 Avril 2018

Lu 471 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.