Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc dénonce l’agression des forces d'occupation israéliennes


L’UPA condamne fermement les tirs contre les civils palestiniens



Le Maroc dénonce l’agression des forces d'occupation israéliennes
Le Maroc, dont le Souverain préside le Comité Al Qods, a condamné avec force les tirs des forces d'occupation israéliennes contre des Palestiniens désarmés qui participaient à des manifestations pacifiques à l'occasion du 42ème anniversaire de la Journée de la Terre, indique le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (MAECI). 
Le Royaume dénonce le recours par les forces d'occupation israéliennes à la force excessive faisant fi du caractère pacifique des manifestations et souligne que la situation dans la région requiert stabilité et retenue loin de tout acte de violence ou escalade, indique le ministère dans un communiqué relayé samedi soir par la MAP.
Le Maroc, relève la même source, réitère son soutien à l'Autorité palestinienne sous la direction du président Mahmoud Abbas et sa solidarité avec le peuple palestinien pour recouvrer ses droits légitimes et établir son Etat indépendant avec comme capitale Al Qods-Est.
L'Union parlementaire arabe a, elle aussi, condamné fermement ces agressions commises par les autorités israéliennes, qui ont notamment tué au moins 16 Palestiniens et en ont blessé des centaines lors de manifestations en commémoration de la Journée de la Terre.
Dans un communiqué publié samedi, l'Union parlementaire arabe a réclamé l'arrêt immédiat des pratiques et mesures des autorités d'occupation israéliennes visant la présence de la population palestinienne sur son propre territoire, fustigeant l'assassinat de Palestiniens par les forces d'occupation.  Condamnant la répression par les autorités d'occupation israéliennes de la lutte légitime du peuple palestinien pour ses droits nationaux immuables, l'Union parlementaire arabe a rappelé à la communauté internationale, notamment les puissances influentes dans la prise de décision internationale, la nécessité d'assurer d'urgence la protection au peuple palestinien, de rejeter les pratiques de l'occupant et de le contraindre à respecter le droit de protester garanti au peuple palestinien en vertu des chartes et conventions internationales.
Le droit au retour représente pour les Palestiniens un droit inaliénable entériné par la communauté internationale et garanti par les chartes internationales des droits de l'Homme, a noté l'Union parlementaire arabe, annonçant que les derniers développements sur le terrain en Palestine seront examinés par la 27ème session de son congrès, prévue le 5 avril au Caire.  L'Union parlementaire arabe a également réitéré son soutien inconditionnel à la lutte du peuple palestinien pour le retour, la libération et l'établissement de son Etat indépendant avec Al-Qods Ach-Charif comme capitale, affirmant son appui à toutes les formes de lutte adoptées par les forces palestiniennes à l'occasion de la Journée de la Terre.

Libé
Lundi 2 Avril 2018

Lu 1108 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés