Libération


Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le MCA et l'ambassade US s'enquièrent de l’ opération de melkisation des terres collectives à Ouled Sbeih





Le MCA et l'ambassade US s'enquièrent de l’ opération de melkisation des terres collectives à Ouled Sbeih
Une délégation composée de responsables de l'Agence Millennium Challenge Account (MCA-Maroc) et de l'ambassade des Etats-Unis au Maroc s'est rendue, lundi à Ouled Sbeih relevant de la province d'El Kelâa des Sraghna, pour s'enquérir de l'état d'avancement de la mise en œuvre de l'opération de melkisation de terres collectives situées dans le périmètre du Haouz. Cette visite se proposait de s'arrêter sur l'état d'avancement de la mise en application des mesures d'accompagnement de cette opération inscrite dans le cadre du Projet "Foncier rural" relevant du programme de coopération "Compact II", financé par Millennium Challenge Corporation (MCC). A noter que ladite délégation se composait du chargé d'affaires à l'ambassade US à Rabat, David Greene, de la directrice générale de l’Agence MCA- Maroc, Malika Laasri, et du directeur résident de MCC au Maroc, Richard Gaynor. Dans une déclaration à la MAP, David Greene a fait savoir que ce projet, doté d’un budget de 33 millions de dollars, a pour principal objectif l’amélioration du niveau de vie de la population cible, à travers l’accroissement des investissements agricoles, la dynamisation du marché foncier, l’accompagnement socioéconomique des bénéficiaires et la création d’emplois. Par la même occasion, les responsables, en visite à El Kelâa des Sraghna, ont pris part à une séance de restitution de l’avant-projet de lotissement, en présence des bénéficiaires de la communauté collective d’Oulad Sbeih, avant de visiter un atelier de sensibilisation ainsi qu'un infoshop mobile dédiés à l’appui à l’établissement des actes d’héritage au profit des héritières et héritiers des ayants droit décédés. L’opération de melkisation a été entamée sur 54.500 Ha dans les deux sites pilotes du projet au Gharb (provinces de Sidi Kacem, Sidi Slimane et Kénitra) et au Haouz (province d'El Kelâa des Sraghna). Le bilan d’étape de ce projet laisse constater la réalisation d'enquêtes portant sur une superficie de 45.700 Ha, dont 38.500 Ha ont fait l'objet de vérification par les "Nouab" et de restitution auprès de la population concernée. De même, les projets de lotissement ont été préparés pour une superficie de 35.500 Ha et réalisés à hauteur de 7.387 Ha. Le déploiement de cette opération de melkisation vient appuyer les efforts consentis par le gouvernement en vue de l’application des Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI appelant à "des efforts concertés pour faire aboutir l’appropriation, au profit des ayants droit et à titre gracieux, des terres collectives situées à l’intérieur des périmètres d’irrigation" et faire des terres collectives un levier pour le développement économique et social en milieu rural, rappelle-t-on. L’opération de melkisation de terres collectives situées dans les périmètres d’irrigation du Gharb (51.000 Ha) et du Haouz (15.000 Ha) a pour objet la transformation de la propriété dans l’indivision de ces terres en propriétés privées au profit de près de 30.800 ayants droit (25.000 au Gharb et 5.800 au Haouz). La mise en œuvre de cette opération est menée en étroite collaboration entre les différentes parties prenantes institutionnelles, en l’occurrence le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC), les Offices régionaux de mise en valeur agricole du Gharb et du Haouz (ORMVAG et ORMVAH) et l’Agence MCA-Morocco. Par ailleurs, et pour maximiser les retombées de cette opération de melkisation, des mesures d’accompagnement sont également envisagées, en vue d’assurer une meilleure valorisation agricole des terres melkisées et garantir un développement inclusif de la population cible, en favorisant sa qualification et son autonomisation. Développées en partenariat avec le Groupe Crédit Agricole du Maroc, l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA) et l’Office national du conseil agricole (ONCA), ces mesures portent notamment sur la facilitation de l’accès aux financements, l’alphabétisation fonctionnelle, le renforcement des capacités techniques et professionnelles des agriculteurs et le développement d’activités génératrices de revenus et d’emplois, notamment en faveur des femmes et des jeunes.

Libé
Mardi 23 Février 2021

Lu 139 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.