Libération






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Groupe socialiste au Parlement interpelle le gouvernement sur la relance industrielle, les centres de jeunesse et la construction des établissements scolaires


​Mourad Tabet
Samedi 29 Octobre 2022

Le Groupe socialiste au Parlement interpelle le gouvernement sur la relance industrielle, les centres de jeunesse et la construction des établissements scolaires
El Moussaoui Salek, membre du Groupe socialiste à la Chambre des conseillers, a affirmé que le Plan d'accélération industrielle a entraîné un boom dans le secteur de l’automobile et de l’aéronautique créant ainsi d’importants postes d’emploi.

Le conseiller ittihadi a expliqué que grâce à la vision de S.M le Roi Mohammed VI consistant au lancement de plusieurs politiques industrielles  dans notre pays depuis 2005, à travers divers plans : Plan émergence, Plan d'accélération industrielle et Plan de relance industrielle, le Royaume a pu assurer des réalisations majeures et solides permettant l’augmentation du PIB, ce qui a contribué à alléger le fardeau de l'endettement.

Lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers tenue mardi dernier, El Moussaoui Salek a souligné que pour la mise en œuvre effective de la vision Royale, l’exécutif est appelé à soutenir le Plan de développement industriel comme locomotive de la politique gouvernementale, et ce en consolidant les piliers de l’Etat social et en adoptant la nouvelle Charte d’investissement.

S’adressant au ministre de l’Industrie et du Commerce, le membre du Groupe socialiste a mis l’accent sur la nécessité de garantir toutes les conditions pour une meilleure mise en œuvre de la nouvelle Charte d’investissement, qui contribuera inévitablement à la relance économique et à une croissance durable à même d'améliorer la situation sociale du peuple marocain et de soutenir les entreprises locales dans le cadre de la consolidation des règles de concurrence loyale et des mesures visant à renforcer et simplifier les procédures d'investissement, ainsi que de promouvoir la numérisation des administrations publiques.

Par ailleurs, El Moussaoui Salek a noté qu'au niveau de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, il n'y a pas d'investissements majeurs dans l'industrie automobile ou la fabrication de pièces détachées, sachant qu'elle dispose d'une zone industrielle nouvellement créée avec des normes internationales et des ressources humaines qualifiées.
En ce sens, il a appelé le ministre de l'Industrie et du Commerce à adopter une politique d'égalité des chances au niveau régional dans ce domaine.

Au nom du Groupe socialiste à la Chambre des conseillers, Ismail Alaoui a critiqué le manque de ressources humaines dans le secteur de la jeunesse aux niveaux central et régional.

Dans sa réponse au ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, le conseiller ittihadi a tiré, mardi dernier lors de la même séance, la sonnette d’alarme en indiquant que la situation dans ce secteur s’aggrave d’année en année, ce qui « nous amène à poser la question sur la capacité du ministère à gérer ce secteur censé assurer des activités et l'encadrement de la jeunesse ».

Pour cette raison, Ismail Alaoui a appelé le gouvernement à trouver des solutions efficaces pour résoudre le problème des ressources humaines, en s'appuyant sur des cadres spécialisés dans le domaine, afin de gérer les services du secteur sur l'ensemble du territoire national, relevant que de nombreuses régions sont marginalisées, malgré l'engagement du ministère à «préparer un nouveau cadre organisationnel pour gérer et animer les centres de jeunesse et œuvrer à la création et à l'équipement d’autres, et ce pour garantir l'équilibre territorial».

Pour sa part, Nezha Abakrim, membre du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, a adressé une question écrite au ministre de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports au sujet de l’inaccomplissement des travaux de construction d’établissements d'enseignement dans la région de Souss-Massa et qui étaient censés être exploités au cours de l’année scolaire 2022/2023.

Elle a interpellé le ministre sur les mesures urgentes qu’il préconise de prendre pour achever dans les meilleurs délais les travaux de construction de ces établissements, ainsi que sur les sanctions qu’il prévoit à l’encontre des responsables de ce retard.

Mourad Tabet


Lu 5067 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS