Le FITUC est de retour

Une édition sous le signe de la résilience


La 33ème édition du Festival international du théâtre universitaire de Casablanca (FITUC) qui se tiendra du 26 au 30 octobre, revêt un caractère particulier au vu des contraintes et des défis liés à la pandémie de Covid-19, ont souligné les organisateurs vendredi à Casablanca.

Le président du Festival et doyen de la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M'sik, Abdelkader Gonegai, a expliqué lors d’une conférence de presse que l’édition de cette année comme en témoigne le choix du thème "Théâtre et résilience", entend s’adapter à la situation dictée par le contexte de la pandémie à travers la présentation des pièces théâtrales en mode présentiel et distanciel.

A la demande des adeptes du festival et pour répondre à leur souhait, a-t-il dit, la Faculté a tenu à organiser cet événement culturel afin d’établir un lien et contact direct tout en prenant l’ensemble des précautions requises, que ce soit en ce qui concerne les espaces dédiés à cette manifestation culturelle ou en matière de programmation.

En dépit de la conjoncture liée à la pandémie, le festival a attiré plusieurs pays de différents continents, de sorte que certaines troupes feront leurs représentations théâtrales devant le public, et d’autres en ligne en raison des restrictions imposées par le contexte pandémique, a-t-il ajouté.

Le comité scientifique et le comité organisateur du festival ont suggéré que ces représentations ne devraient pas être soumises à l’évaluation du jury afin de faire prévaloir les conditions de justice et d’équité, en se limitant à rendre hommage à l’ensemble des troupes participantes en reconnaissance de leurs efforts d’adaptation face à la pandémie.

Présentant le programme de cette édition, le directeur artistique du festival, Fettah Diouri, a indiqué que parmi les pays participants, six vont présenter leur contribution en ligne, en l’occurrence l’Arabie saoudite, le Cameroun, la Corée du Sud, la Colombie, l’Espagne et l’Egypte.

Il a précisé que la cérémonie d’ouverture de ce festival, qui aura lieu le 26 octobre au complexe culturel Moulay Rachid, débutera par la présentation de la pièce de théâtre "Automne" de la troupe "Anfass", compte tenu du débat et des discussions qu’elle a suscités à l’occasion de nombreux festivals à travers le monde au vu de son histoire et son approche.

Parmi les pièces de théâtre étrangères programmées figurent notamment "La danse de la mort" qui sera présentée en ligne par une troupe universitaire d’Arabie saoudite, "Boucle" (Colombie), un "Monde gris" (Espagne), "Negative One" (Egypte), "The Crossroad" (Cameroun) et "Dream back to my hometown" (Corée du Sud).

La programmation des pièces de théâtre représentant le Maroc comporte "Ghalta" de la troupe Funtasia de l'ENCG-Casablanca, "La Chaussure" de la Troupe de la Faculté des sciences de Ben M’sik, "Mahjouba" de la Faculté des lettres et des sciences humaines Ben M’Sik et "Oculus" de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Fès.

Une table ronde intitulée "Théâtre et résilience" ainsi qu’une série de workshops autour de divers sujets liés entre autres à l’appareil phonatoire, le comédien et le corps et la résilience font partie aussi du menu de cet événement culturel.

Un hommage sera rendu lors de ce festival au journaliste Noureddine Miftah en reconnaissance de son expérience professionnelle et de sa contribution au rayonnement artistique et culturel.

Le festival va rendre hommage aussi à l’artiste Malika Omari, et à travers elle, à l’ensemble des artistes marocains de sa génération et figures artistiques de renom qui ont marqué la scène artistique et marqué de leur empreinte la scène théâtrale.

Au programme de cet événement culturel figure également la présentation et du livre "Un théâtre de rupture, essai sur la jeune création théâtrale au Maroc" d’Ahmed Massaia.


Libé
Dimanche 24 Octobre 2021

Lu 1856 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >