Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Derby sert son troisième acte


Le Wydad soucieux d’exorciser les démons du passé
Le Raja espère surfer sur son récent exploit



Elle sera dans tous les esprits, nul doute là-dessus. Le public, les joueurs et les médias ne parlent que de ça. Vous devez sûrement vous en douter, c’est la remontada duRaja. Maisfaut-il vraiment observer le derby de dimanche (15h) en championnat à travers le prisme du huitième de finale historique en Coupe arabe des clubs champions ?On est tenté de répondre à la fois par oui et par non. Sise référer au passé permet de se repositionner dans le présent et d'anticiper le futur, quelquefois, il vaut mieux l’oublier pour mieux recommencer. Pour être plus clair, l’acte trois de l’opposition entre les deux prestigieux clubs casablancais cette saison, doit servir à exorciser les démons du passé, côté Wydad, et de l’autre, permettre au Raja de capitaliser sur l’ascendant psychologique acquis par le biais d’un exploit qui, pour une fois, a justifié la fidélité feuilletonesque qui définit le derby. A l’instar d’une télénovéla sudaméricaine, WAC-RCA a de tout temps connu des hauts et des bas.Des épisodes haletants et d’autres où nous avons doucement et sûrement sombré dans les bras de Morphée. Mais d’un siècle à l’autre, d’année en année, cette rivalité entretient l’idée d’une opposition de styles. Deux manières radicalement différentes de concevoir le football. En dépit des nombreuses similitudes qui les définissent, les destins des deux équipes s’acharnent à les opposer. Du moins, d’un point de vue technico-tactique. Explications

Le Raja aime la prise de risque

Le Complexe Mohammed V sera le théâtre d’une fresque footballistique à montrer dans toutes les écoles de football. Et ce n’est pas tant pour son niveau technique mais plutôt pour le contraste saisissant en termes d’identité de jeu. Commençons par la manière d’attaquer. Un peu plus d’un mois après son arrivée sur le banc du Raja, Jamal Sellami n’a pas tout révolutionné. Le technicien marocain, et c’est tout à son honneur, s’est intelligemment attelé à adapter son animation offensive aux forces vives dont il dispose. Peu adepte de la possession du ballon à outrance (52%) et du redoublement de passesstériles,ses principes sont généralement tournés vers une recherche rapide de la profondeur par des passes verticales. Avec des ailiers rapides et/ou dominants dansles un contre un, comme peuvent l’être Rahimi, Metouali et Ahaddad,Jamal Sellami ambitionne de transpercerles défenses adverses avant que ses dernières ne reconstituent leur bloc. Une autre alternative est offerte par les appels contre appels de ses attaquants. Pour exemple, face au MAT, leweek-end dernier, Malongo a profité du manque d’attention de la défense adverse, ainsi que du décrochage bien senti d’Ahaddad pour s’engouffrer goulument dans l’espace qui s’est offert à lui (voir capture 1). Vousl’aurez remarqué, le point en commun entre ces variantes réside dans la recherche de profondeur et de verticalité. Et si l’on ajoute à cela, un savoir-faire en termes de coup de pied arrêté, le Raja a des atouts à faire valoir. Mais il y a un hic qui rend son attaque parfois bancale.Asavoir une inconstance dans la qualité du jeu proposé et un déchet quelquefois monstre dans les 30 derniers mètres. Car forcément, quand on recherche la profondeur, on prend plus de risque dans la passe. Dans ce sens, le retour de Hafidi lui fera, à coup sûr, le plus grand bien.

 

Au WAC, la prudence prime

Aux antipodes donc du Raja, le Wydad est, quant à lui, beaucoup plus prudent dans sa volonté d’aller vers l’avant. En réalité, pour atteindre le dernier tiers adverse, les joueurs de Zoran Manojlovic n’hésitent pas à balancer de longs ballons devant, en espérant être à la retombée. Le WAC a, pour preuve, effectué 150 passes longues de plus que le Raja depuis le début du championnat. Le quatrième but inscrit face à l’OCK en est la parfaite illustration, avec un Babatundé qui gagne son duel aérien,El Karti qui est présent à la retombée avant de resservir le premier qui ne s’est pas fait prier pour envoyer le ballon au fond des filets. Cela parait primaire et pas trèsséduisant comme procédé, maisil donne satisfaction et permet de glaner des points pour occuper la tête du championnat. Pour expliquer ce choix, on peut mettre en avant la volonté du coach serbe de ne passe retrouver avec une équipe déséquilibrée à la perte du ballon, derrière lequel on trouve généralement six joueurs, prompts à se replier pour reformer un bloc compact, plus bas. Ainsi, il préfère déplacerle cuir plutôt que son collectif progressivement dans le camp adverse, tout en s’appuyant sur les exploits et initiatives individuels de ses attaquants(23 dribbles de plus que le Raja). Certes, cela lui a valu les critiques du public, mais en même temps le Wydad est l’une des meilleures défenses de la Botola. Avec cinq points d’avance surson poursuivant, le Wydad n’a pas droit à l’erreur. Le Raja, non plus. Alors dans ce genre de cas, la crainte d’un match nulse fait de plus en plus pressante.Et ça, personne ne l’espère, mais on ne boudera pas notre plaisir si on devait revivre un nul comme celui de l’acte précédent. 

Dixième journée de la Botola Pro

Samedi 
Moghreb de Tétouan - Difaâ d'El Jadida (stade Saniat Rmel de Tetouan-15h) 
Olympique Khouribga - Youssoufia de Berrechid (Complexe OCP de Khouribga-15h) 
AS FAR - Renaissance de Berkane (Complexe sportif Prince Moulay Abdellah de Rabat-17h) 
Olympic club de Safi - Fath Union Sport (stade El Massira de Safi19h) 

Dimanche : 
Raja - Wydad (Complexe sportif Mohammed V de Casablanca-15h) 
Renaissance de Zemamra - Ittihad de Tanger (stade Ahmed Chokri de Zemamra-18h) 
Hassania d'Agadir - Rapide Oued Zem (Grand stade d'Agadir-19h) 

Lundi : 
Raja de Béni Mellal - Mouloudia d'Oujda (stade Municipal d'Oued Zem-15h). 

Chady Chaabi
Vendredi 20 Décembre 2019

Lu 1637 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 La FRMF arrête le programme des dernières journées