Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La population de l’antilope saïga a plus que doublé depuis 2019


Libé
Jeudi 10 Juin 2021

La population de l’antilope saïga a plus que doublé depuis 2019
La population d’antilopes saïgas, espèce en danger critique d’extinction vivant essentiellement dans les steppes du Kazakhstan, a plus que doublé depuis 2019, s’est félicité vendredi le ministère kazakh de l’Ecologie. La première étude aérienne réalisée depuis deux ans a révélé que la population de saïgas, animal reconnaissable à son long museau arrondi semblable à une petite trompe, était passée de 330.000 à 842.000 individus. Dans un communiqué, le ministère a qualifié ce boom démographique d’”indicateur de l’efficacité des mesures de conservation des populations et de lutte contre le braconnage”.

La population de saïga a énormément fluctué ces dernières décennies: protégée à l’époque soviétique, elle a souffert de la dislocation de l’URSS qui a fait exploser le braconnage. L’antilope est aussi touchée par des épizooties de pasteurellose qui ont décimé plusieurs centaines de milliers d’individus. En 2015, c’était une bactérie nasale s’étant développée à cause de températures anormalement chaudes qui avait causé la mort d’environ 200.000 saïgas. Les vastes steppes du Kazakhstan abritent la majorité de la population de saïgas, la région russe de Kalmoukie et la Mongolie en accueillant également. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), dont la “liste rouge” est la référence scientifique pour les espèces menacées, classe l’antilope saïga parmi les cinq espèces d’antilopes en danger critique d’extinction.

Le braconnage reste une menace pour l’antilope, dont les cornes des mâles sont très prisées dans la médecine traditionnelle chinoise. L’habitat des saïgas est par ailleurs menacé par l’extension de l’agriculture. Les autorités kazakhes se sont toutefois engagées à agir, notamment après le décès en 2019 de deux gardes-chasse dont l’un battu à mort par des braconniers. Mi-mai, le ministère de l’Ecologie avait annoncé que 350 antilopes avaient été tuées par la foudre en pleine saison de mise à bas.


Lu 407 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS