Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La mise en œuvre du caractère officiel de l'amazigh disséquée à Rabat




La mise en œuvre du caractère officiel de l'amazigh disséquée à Rabat
Plaidoyer pour l'amélioration du projet de loi organique et présentation d’une étude diagnostique intitulée «L'amazighité au Maroc»    
Les participants à une rencontre, organisée vendredi à Rabat, ont plaidé pour l'amélioration de la teneur du projet de loi organique N°26.16 définissant le processus de mise en œuvre du caractère officiel de l'amazigh, ainsi que les modalités de son intégration dans l'enseignement et dans les domaines prioritaires de la vie publique.
Tenue sous le thème «La loi organique pour la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe: quel bilan?», cette rencontre a capitalisé sur les acquis réalisés en matière de mise en œuvre des droits linguistiques et culturels amazighs, appelant à la révision du projet de loi organique N°26.16 et du projet de loi organique N°04.16 portant création du Conseil national des langues et de la culture marocaine.
Initié par la Fédération nationale des associations amazighes (FNAA) en partenariat avec le ministère d’Etat délégué aux droits de l'Homme, dans le cadre du projet «Une dynamique pour la protection et le développement des droits linguistiques et culturels amazighs», cet événement a été également axé sur les acquis en matière de suivi et d'application des recommandations onusiennes pertinentes en matière de droits de l'Homme.
Lors de cette rencontre, une étude diagnostique intitulée «L'amazighité au Maroc» a été présentée par le chercheur en sciences politiques, Aziz Idamine.  Pour leur part, les représentants de groupes parlementaires ont mis en relief l'importance stratégique que revêt la loi organique relative à mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe, tout en s'accordant sur la pertinence d’une amélioration de la teneur du projet de loi organique définissant le processus de mise en œuvre du caractère officiel de l'amazigh.
Dans une déclaration à la MAP à l'occasion, le vice-président de la FNAA, Mohamed El Hammouchi, a indiqué que cette rencontre de communication et de plaidoyer veut sensibiliser un ensemble de parties prenantes et d’intermédiaires intervenant en matière de droits humains et de démocratie, dont le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et les représentants du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique, et ce dans l'objectif d’intensifier les efforts visant à accélérer l'élaboration de la loi organique relative à la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe.
Le soutien apporté par le ministère d’Etat délégué aux droits de l'Homme à ce projet s’inscrit dans le cadre de ses attributions sur le volet ayant trait à la promotion des rôles dévolus à la société civile en tant que partenaire et acteur de choix dans la préparation, le suivi et l’évaluation des politiques publiques, a relevé, pour sa part, Nadia El Makhzoumi, représentante dudit ministère.
Ce soutien ambitionne également d’intégrer l’approche basée sur les droits de l’Homme dans les programmes et plans des acteurs de la société civile et d'appuyer les initiatives de la société civile visant à adapter les législations nationales au cadre juridique international et aux conventions internationales ayant trait aux droits humains, et ce en guise de mise en œuvre des dispositions constitutionnelles en la matière, notamment les articles 12, 13, 14, 15 et 16, a-t-elle fait valoir.
Ont pris part à cet événement plusieurs chercheurs et des représentants de différents groupes parlementaires.

Mardi 18 Décembre 2018

Lu 592 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés